UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marc Herremans

Ce reportage m'avait beaucoup touchée, je suis très contente de l'avoir trouvé et de vous le faire partager.
Une remarque de Marc Herremans m'avait alors interpelée : "une semaine aprés l'accident j'ai recommencé à m'entraîner"


Marc Herremans
Vidéo envoyée par souellen
www.towalkagain.org


Le temps qu'il faudra à celui ou celle qui entre en handicap est-il lié à la perception du temps que nous avions et la valeur que l'on va accorder à cet évenement dépendra t'elle de qui on avait su devenir ?
Le handicap ne viendrait-il pas exacerber le caractère de celui ou celle que l'on était avant ?

Commentaires

  • whaouh, quel homme ! j'en ai eu les larmes aux yeux en regardant la vidéo... à voir, à revoir, il est superbe !

  • Marc Herremans pour Xtriathlon a écrit:
    Bonjour à tous les triathlètes,

    A l'âge de 22 ans (1995) j'ai commencé à courir des duathlons et des triathlons avec un seul but dans ma tête : "Gagner l'Ironman d'Hawaii." Doucement je me suis rapproché de ce but.
    A partir de 1999 j'ai pourtant plus couru sur distance Olympique et deux fois je suis devenu champion national Belge sur cette distance. En 2000 je suis arrivé, malgré deux crevaisons, 11ème de l'Ironman Autriche. En 2001 je me suis, en terminant quatrième de l'Ironman Australie, qualifié pour la course que je désirais gagner.

    A partir de ce moment j'ai commencé à m'entraîner comme un vrai professionnel. Plus de parties de foot avec les copains, plus d'escalade, plus de saut à l'élastique. Juste de la natation, du vélo, de la course à pied, manger et dormir.

    Le 6 Octobre 2001 j'ai été nommé "Rookie of the year" en me classant 6ème de l'Ironman d'Hawaii. A ce moment j'ai su que je serais capable de gagner Hawaii dans les années à venir.

    Après Hawaii j'ai commencé à m'entraîner comme jamais auparavant. Du 20 au 30 janvier 2002 j'étais dans un camp d'entraînement très dur, dans ma seconde maison, le Club La Santa à Lanzarote.
    Le 28 janvier 2002 je suis tombé durant un entraînement à vélo. Un accident qui m'a laissé paralysé à vie. En une seule seconde le potentiel vainqueur de l'Ironman devenait une personne qui avait tout à réapprendre. Il a fallu que je réapprenne à me laver, à m'asseoir, que je réapprenne à sortir de mon lit pour m'asseoir dans ma chaise roulante, etc. J'étais un peu comme un enfant, un enfant qui voit les muscles de ses jambes et de son estomac fondre comme neige au soleil.

    Mon corps a totalement changé, alors que j'étais toujours la même personne, une personne avec un but dans la vie : "Gagner l'Ironman d'Hawaii."

    Seulement quelques mois après, j'ai décidé de reprendre l'entraînement pour la finale d'Hawaii. Huit mois après mon accident j'étais de retour sur la ligne de départ de l'Ironman d'Hawaii.
    Malheureusement j'ai été très malade durant la natation et ai été obligé d'abandonner la course dès la première transition. Mais j'étais de retour à Hawaii au lieu d'être couché sur un lit d'hôpital.

    L'année d'après j'ai terminé l'Ironman d'Hawaii et j'ai reçu le trophée de personnalité sportive Belge, et ai été honoré par le roi de Belgique. Pendant ce temps j'ai créé la Fondation "To Walk Again" (NDLR : Littéralement "Pour marcher de nouveau") et ai continué de m'entraîner afin d'atteindre mon but.

    En 2004 je me suis classé troisième.

    En 2005 je suis arrivé second derrière Carlos Moleda. Carlos et moi-même étions les seuls "2 hand cyclers" (vélo mu par les mains) à passer sous les 11 heures.

    Le 21 octobre 2006 j'ai de nouveau terminé sous les 11 heures et ai enfin accompli mon rêve. "J'ai gagné l'Ironman d'Hawaii !" Seulement quatre ans après ce moment fatal qui m'a paralysé, j'ai enfin atteint mon but.

    Il est désormais temps de saluer toute la communauté du triathlon pour la remercier de m'avoir offert les plus belles années de ma vie. J'ai atteint le plus grand but de celle-ci. Le but pour lequel j'ai débuté le triathlon: "Gagner l'Ironman d'Hawaii."

    Je me retire donc du triathlon. Je souhaite à tous les athlètes le meilleur dans les années qui viennent, afin d'atteindre leurs buts personnels. Et surtout gardez en tête le célèbre slogan Ironman, "Anything is possible," qui n'est pas qu'un slogan. C'est la vérité.

    Un directeur de course qui souhaite vraiment vous voir le 5 août 2007 lors de l'Ironman 70.3 Ironman à Anvers.

    C'est tout dans la tête.
    Entraînez-vous.
    Et appréciez la vie.

    Salutations,

    Marc

    Marc arrête la compétition, mais j'aime beaucoup ses derniers mots...

  • Merci Laurence de nous donner ces précisions, cet homme est un Ironman jusque dans ses paroles...

  • oh que oui Marie, quel Ironman génial ! Et dire que j'ai failli "passer à côté" sans le savoir, merci à toi Marie.. en fait j'ai repris ton blog depuis le début... et je l'ai découvert, donc j'ai voulu en savoir un peu plus (ben oui, je suis curieuse)

  • cool, je vous remercie beaucoup pour cettte vidé"o :)

Les commentaires sont fermés.