UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Combat de femmes

On ne choisit pas de naître ou de devenir handicapé, mais parfois ce sont des êtres qu'on ne peut plus guère qualifier d'humains qui l'impose à d'autres

L'excision fait partie ces horreurs que la bêtise peut engendrer : il en résulte 130 000 000 de femmes mutilées, toutes les minutes 8 fillettes sont excisées.

Cette mutilation génitale féminine (MGF) a des conséquences dévastatrices :

Conséquences immédiates

La douleur est très violente. Associée à la peur ressentie, elle peut entraîner un état de choc grave. L’hémorragie est toujours importante et les infections dues à l’absence d’hygiène des instruments utilisés (lames de rasoirs, couteaux) peuvent être mortelles.

Conséquences ultérieures

Elles sont multiples :
- sur la santé physique (abcès, kystes, VIH, tétanos, hépatite)
- sur la sexualité (douleurs et frigidité)
- sur la santé psychologique (angoisses, dépression)
- sur l’accouchement et la survie du nouveau-né
- sur la santé reproductive (maladies sources de stérilité)

Dans son combat pour sa reconstruction à titre physique et moral une jeune femme d'origine sénégalaise raconte dans son blog Le chemin de ma reconstruction à quel point cet acte a pesé sur sa vie.

Elle a dépassé aujourd'hui bien des étapes et des tabous et fonde beaucoup d'espoir dans une opération mise au point par un médecin : le docteur Pierre Foldès sur lequel vous trouverez un article sur le site afrik.com : "Le Docteur clitoris. C’est un surnom qui pourrait bien aller à Pierre Foldes, l’urologue français qui a mis au point la reconstruction des clitoris excisés et des petites lèvres. Une opération révolutionnaire largement médiatisée, en France et ailleurs. Résultat : des femmes arrivent des quatre coins de la planète pour bénéficier de l’opération miraculeuse qui leur permettra de se sentir entière, de s’épanouir socialement et sexuellement en tant que femme" .ici

"En France, l’excision constitue une atteinte à la personne. Elle entre dans le cadre des violences ayant entraînées une mutilation permanente, crime passible en cours d'assise de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende dans le cas général. Lorsque la victime est mineure de 15 ans la peine est portée à 15 ans d'emprisonnement, 20 ans si le coupable est un ascendant légitime (Art 222-9 et 222-10 du Code pénal). Une interdiction du territoire d’une durée de cinq ans peut également être prononcée (Art. 222-47 du Code pénal).

Cependant, souvent l'excision est pratiquée lors d'un retour au pays et donc hors du territoire national. La législation française fait cependant obligation aux soignants de dénoncer toutes agressions sexuelles sur mineur. Les médecins sont tenus au signalement des cas (même potentiels) de mutilation génitales féminines, même si ces derniers sont ou devraient être effectués hors du territoire français." source wikipédia

De tout coeur avec Papillon sur le chemin d'un pistile réparé, combat d'une femme, combat de toutes les femmes, combat de tous.

une pétition a signer ici, attention une vidéo d'une excision pratiquée sur une fillette  est diffusée sur ce site, âmes violentes s'abstenir il y a de quoi avoir des envies de meurtres.

Les commentaires sont fermés.