UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le chemin de Francis

Bonjour à tous, pour me faire pardonner de mes plaisanteries et zénervements médiatiques de ces deux derniers jours, ce matin je vous invite à partager un pur moment de bonheur et de poèsie.

J'ai évoqué il y a quelques temps, les moments forts et précieux de l'année passée, il y avait parmi eux le chemin de Francis et surtout cette façon qu'il a de le partager avec de bienheureux quelques-uns.

Comment ai-je connu Francis ? Grâce aux blogs Handica et grâce à Bruno qui a très vite parlé de Francis et de ses magnifiques photographies qu'il ne manque pas de mettre en mots.

medium_Van_Paysage.5.jpg

Peut-être, chacun de nous appartient-il
à un paysage propre
dont il en recherche le grain toute la vie,
une sorte d'éden originel et personnel.
Pour moi, il est fait de terre et de ciel,
avec un peu plus de ciel pour pouvoir lire les messages
laissés par les nuages.
Des arbres y dressent la tête,
sentinelles noires de mon regard.
Au loin, des montagnes me font de l'œil,
m'invitant à passer de l'autre côté
et à me jeter dans une autre vie.
Mon paysage…

© Francis Van - Mai 2006

 

J'ai depuis avec Francis, une relation épistolaire et chacun de ses messages font naître en moi une émotion toute particulière. Francis a un don de partage et d'humilité qui fait mouche à chaque fois, je reçois ces messages, les lis sans perdre une seconde et les finis généralement les yeux humides ... non pas de tristesse mais d'une émotion proche je pense de la contemplation.

 

Je n'ai pas la foi dont parle si bien Francis et mon rapport à la religion et ses pratiques est plutôt tumultueux, j'aurai je pense l'occasion de vous en parler un jour, mais là, de ses mots, ses images et son chemin naissent un sentiment troublant, une interrogation particulière que je me hâte d'attribuer à la profonde humanité qui lie Francis à ses compagnons.

 

Hier nous avons reçu de Francis un cadeau bien particulier et comme je pouvais lire sa joie dans ses mots je vous les livre tels quels et je vous invite à quelques minutes de pure émotion parce que c'est juste beau.

Cà y est ! Il est là !

Mon fiston Simon est parvenu à mettre sur la toile le film qu'il a réalisé sur notre chemin jacquaire de septembre dernier (13 minutes à partir de 3 heures 30 de film !).

N'hésitez le diffuser autour de vous. Cela fera plaisir à Simon.

D;autre part, si vous connaissez d;autres "adresses" pour faire connaître ce vécu, merci de me contacter.

Vous ne pouvez évaluer mon bonheur de pouvoir partager ce "voyage" avec vous.

Cliquez donc sur :

http://www.penitence.be/spectiffilms/mediaplayer...
Amitiés.

Francis

 

http://voyageurimmobile.blogs-handicap.com/

http://www.francisvan.com/

 

 

Mon ami Yannick dont je vous ai parlé au tout début de ce blog m'a proposé une "aventure" un peu dans le même esprit, il s'agirait de traverser une partie du Vaucluse avec pour chemin le lit de la Durance ... ben moi je vous le dis : ça promet un beau moment non ? alors il y a quelqu'un que ça tente ??? Marie telle Cléopâtre descendant la rivière entourée de chers amis, compagnons du défi de partager un chemin autre que le bitume ....

 

Commentaires

  • Rattacher la foi à la religion est la forme imparfaite de celle ou de celui qui s'ignore, entrer dans ce gigantesque présent qu'est la foi ne se mesure pas avec nos propres convictions ou émotions, la foi civile vaut bien celle de la religion, croire n'est pas affaire de principe, mais d'acceptation de la réalité, l'obéissance à la trajectoire, trajectoire cabossée pour les uns, tragique pour les autres. Nous sommes tous des petits démons, nous devrions au contraire comme Dieu le vrai, rester cachés au fin fond de notre monde et n'être visible qu'à travers nos créations. Aimer demeure l'exercice le plus compliqué dans la vie d'un être humain, l'existence c'est bien plus que la seule raison de vivre, la partage seul peut apporter ce que francis nous livre par la lumière de ton blog ma très chère petite cocotte ...*

    Pat ...*

    ( bon ça roule je navigue à 15 mo de débit)

  • Je lis : "de ses mots, ses images et son chemin naissent un sentiment troublant, une interrogation particulière" : pour moi, c'est la foi que vous voyez, en vrai, vécue. Et c'est toujours beau.

  • Marie, sauf erreur de ma part, n'étant pas partie sur Mars, t'étais en colère ces derniers jours ? et en plus, c'était médiatisée? J'ai rien vu et en je ne regarde pas la télé!! Et alors, t'as pas le droit d'être "zénervée"? Tu as un zeveu sur la langue ou quoi? Tu zoues les petites filles? T'as peur d'être grondée?
    Sérieusement, tu as le droit d'être en colère et les poissons, c'est bien connu, nagent entre deux eaux. Je t'avouerai que je n'ai pas lu la fin de ta note mais j'y reviendrai pour en lire la suite. Amicalement Alix

Les commentaires sont fermés.