UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fil de vie

free music



La nuit a été longue à venir, entre l'agitation enfantesque de la fin de journée et la profondeur fraîche de la nuit qui égrenne ses silencieuses minutes chargées des émotions au fil du jour, du temps, au fil de la vie.



Bousculade de sentiments. Cet après-midi à la consultation de cardiologie j'ai laissé mon tour à un homme arrivé en urgence, l'infirmière le secoue un peu, lui tapotant le mollet Madame, ça va Madame ?


La dame que j'avais pris pour un monsieur est une grande dame, elle occupe tout le lit, ses cheveux sont si blancs, son souffle se cherche sous le masque à oxygène trop grand qui lui remonte jusqu'au yeux. Je voudrais pouvoir lui parler, respirer à sa place, lui tenir la main.


Je regarde les trois personnes qui l'accompagnent, il y a une infirmière pressée, un brancardier qui ne sait plus où poser ses yeux entre moi qui le regarde et la dame qui cherche un souffle de vie, de mort, il ne sait plus, il veut juste que ça cesse, son regard est allé se perdre sur les écailles du vieux radiateur et puis une petite stagiaire si rose dans sa blouse neuve, elle est jolie, comme une primevère sauvage au bord de l'allée, elle rit, la dame gémit, la primevère se tait.


La porte s'ouvre sur le médecin qui m'a sauvé bras et vie il y a deux ans, je suis désolé dit-il, une urgence vous pouvez attendre ?


J'attends, je ne suis qu'attente, ils s'engouffrent tous les quatre dans la salle d'auscultation emportant avec eux la grande dame aux cheveux si blancs.


Soudain le pleur d'un bébé né du jour monte vers moi, en bas c'est la maternité.

Commentaires

  • Oui, il en va ainsi…

  • Marcus, d'un bout à l'autre du fil ce qui importe c'est ce qu'on aura su tisser avec ... bonjour Marcus mon ami ;)

  • Bonjour, où devrais je dire " bon-jour" oui car j'espère que ette journée sera meilleure pour vous, la vie est faite de gens qui partent et d'autres qui naissent, mais lequel est le plus triste, ou le plus heureux... La vie n'est pas un long fleuve tranquille, c'est un combat de tout les jours pour juste essayer de mieux vivre et la mort est sans doute la paix de l'ame pour une vie douce et éternelle... Qui sait ?

    Depuis quelques temps je lis votre, (non si cela ne vous dérange pas je préfère dire "tu") Donc je disais : Depuis quelques je lis ton blog, et je te trouve un tit peu tristounette en ce moment, malgré mon nom de famille je n'ai pas hérité de la baguette magique de mon ancêtre, sinon j'aurais par le biais d'une formule essayer de panser tes peines, si peines il y a...
    Patricia me parle souvent de toi, et je suis très admirative, tu es vraiment une sacrée femme !!! Voilà ça c'est dit, et ça me tenais à coeur que tu le saches...

    Biz
    Michèle

  • Bonjour(soir) à toi jolie Marie.

  • Petite Marie, la vie est parfois mouvementée, dure, mais elle a aussi ses joies. Il faut savoir les voir, les entendre, les découvrir, car parfois elles se cachent ... sous les pleurs d'un bébé.
    Le chemin est caillouteux en ce moment, mais sous les cailloux, le sable. Et sur le sable, nous sommes là.
    Monsieur Marcus, un peu de sable de Ré, svp.

    PS : je dis "petite Marie", car je suis sure que ça l'énerve et que ça la distrait 1/4 de seconde. 1/4 de seconde, c'est pas beaucoup, mais c'est un début :)))

  • Bonsoir à vous trois,

    en fait la journée n'était pas si dure que ça, je ne pensais pas avoir chargé cette note à ce point là ! Le pleur du bébé était bien vigoureux et plein de vie et la dame aux cheveux si blancs n'avait, il me semble, pas dit son dernier mot ! Je me suis demandée ce qui pouvait l'attacher si fort à la vie et je peux vous dire que ce n'était pas de la peur, il y avait une grande volonté qui se dégageait d'elle.

  • Et le petite Marie ne m'agace pas (enfin plus) et oui oui oui je veux bien un peu de sable de Ré en bouteille pour penser mer (panser mère) et amour d'été (d'était) (d'étai) (des taies) :)))

    J'ai été trés fatiguée la semaine dernière mais la forme revient doucement alors .... sûrement.

    Merci d'être là !

  • Pour Monsieur Marcus : vite, une bouteille à lancer jusqu'à chez petite Marie (j'ai l'accord pour l'appeler comme ça).

    Emplie de sable la bouteille, n'oubliez pas.

    NB : j'aime bien l'appeler Monsieur Marcus !!! Sais pas si lui, ça l'énerve ?

Les commentaires sont fermés.