UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vigne libre

1409487665.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'automne virginal rougit la vigne.

Je t'ai plantée, t'ai offert terre et eau. Arrosée d'amour je t'ai vue partir à l'assaut des mailles de mon grillage, j'ai contemplée émue l'ouverture de tes bourgeons, jeunes feuilles enroulées, humides, timides à la caresse de quelques rayons. Bientôt, effrontée, rieuse parfois déroutée, t'appuyant fermement à lui tu as décidé d'aller voir le monde au-delà du grillage.

Te voilà aujourd'hui imprégnée de superbe, enroulée à ton tuteur et gardien, rougissante sous les promesses d'un soleil ébloui. Au vermillon de l'enfance se mêle rouge passion, enflammée de désir, arrogante d'innocence.

Que tu es belle.

Je te regarde partagée, mon grillage restera le tuteur de tes jeunes moments, gardien il n'est plus.

Je laisse le vent et le ruisseau te porter vers le monde, vole, voyage, chéris ta liberté, les feuilles de la vigne vierge ne doivent pas sécher entre les pages d'un livre et leur souvenir ému fera rougir d'impétueux soleils.




Découvrez Renaud!

Commentaires

  • Hello Marie ! Je ne comprends pas, depuis quelques temps la colonne de droite sur ton blog mange le texte. Ce qui fait que je ne peux pas lire tes fins de phrases... Comme je le regrette !

  • Bonjour Zoridae !
    oui j'ai un problème de template je crois pour ceux qui naviquent avec le renard en feu ! avec IE ça passe ... Vais arranger ça !

    il y a aussi cette fenêtre de commentaire toute mini rikiki :(

    vais demander à cheesegeek :))

  • J'avais déjà fait aussi ce constat en lisant son blog (avec safari et firefox).
    Curieusement, ça ne le fait pas en lisant le blog de Marie via Netvibes sur ces mêmes navigateurs.

  • La fille perdue de Noé si pimpante, hermaphrodite qu’on la croit émasculée, elle joue la garce avec sa feuille rouge comme pommadée, elle joue l’entremetteuse avec les lierres et le grillage et avec tout ce qui s’attache, mais qui donc ! sinon dans l’ivresse des vins, peut croire encore qu’elle soit restée vierge et les grappes ne seraient elles pas la multiplication de notre infécondité, la bâtardise de notre impuissance ….

    Bise, et bis et bise …

    Pat …***

  • La photo est de toute beauté. Superbe !
    Et l'inspiration que tu y a puisé est très belle.
    Il me tarde le wk prochain d'être à nouveau dans le Gard pour y voir toutes ces belles vignes sous le soleil d'automne.

  • Merci Patounette la photo est de ma grand fantastic tu t'en doutes !

    Si c'est toujours d'accord pour toi nous serons ravis de venir passer la soirée avec vous le we prochain :))

  • Yeeeessss !!!
    Vous pouvez arriver quand vous voulez dans l'après midi !! Je suis trop contente, Pierre aussi !!!
    Oh yesssssssssssssss !!!

  • J'aime tes mots et ta photo Marie ma Belle... voilà bien longtemps que je n'ai eu de nouvelles.
    Bises à toi pour une belle journée.

Les commentaires sont fermés.