UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Peau d'âme

Peau d'âme

Aux temps passés te faire danser.
Mille fois d'essais pour un ballet,
Magique pouvoir qu'aimer être.
Jouer de moi au millimètre
Avec toi, ma flûte enchantée,
Mon instrument de beauté,
Ma peau d'âme.

Te retrouver aux matins pâles,
Espérer les possibles, dire adieu aux étoiles.
Te maudire de faiblir chaque lune,
T'aimer encore. Signer tous les accords,
Malgré toi, mon compagnon d'infortune,
Mon souffre-douleur,
Ma peau d'âme.

Quand poussière tu seras,
Chaque grain emportera,
Gloires et victoires insensées,
Plaisirs volés, mots sublimés.
Pour toi mon bateau ivre,
Mon vaisseau fantôme,
Ma peau d'âme.



Découvrez Frédéric Chopin!

Commentaires

  • Peau d'âme ... de George Sand et Chopin ???

  • J'aime ces âmes qui sont toujours dans la jubilation de leur premier crépuscule, avec cette pensée si fine qu'on pourrait la prendre pour de la rosée, et cette âme si fragile lorsque l'on malmène sa glaise dès l'aube. J'aime cette peau d'âme quand la tempête s'abat impitoyable et sans répit et qu'elle n'a rien d'autre pour se couvrir qu'une simple prière. De ma peau d'âme inachevée je voudrais parfois faire briller le don inestimable de la santé, mais Dieu a décidé depuis longtemps de ne pas me l'accorder …

    Je t'embrase l'insoumise …

    Pat ...*** ( pas mal ton nouveau décorum)

  • Mon Pat** j'aime la chanson de ton âme à la peau malmenée et la pure espérance dépourvue de naïveté au bord de tes cils. Bonne nuit mon bon Pat** (pas trop petits les caractères ?)

  • Non Marie, je vois maintenant qu'avec des loupes donc pas de soucis majeur pour la lecture, en fait j'aime mieux cette présentation de ton blog et cette couleur prothèse se marie très bien avec mon orthèse ...
    Tu évoques l'espérance mon amie, et tu dis vraie car sans elle je ne serais déjà plus de ce monde, et parce que nos sociètés économiques nous promettent le bonheur " économique " que nous en oublions le don inestimable de l'espérance ...

    Je te dis bonne nuit ma chère insoumise et je t'embrase bien fort ....

    Pat ...*** ( si tu voulais que je fasse de ta bannière un changement des couleurs comme sur le mien , pas de soucis tu me la cliques et je te la renvoie)

  • Hier soir dans mon lit, je pensais à cette phrase dite si souvent sans vraiment la comprendre "rendre l'âme". Ces derniers mois de reflexion et ce poème que tu nous livres Marie, m'apporte un sens nouveau à cette simple phrase.
    Et nous pourrions trouver tant de mots et de jeux de mots pour exprimer cette libération de l'âme, trop à l'étroit parfois, ou peut être malmenée ou encore frustrée, oubliée dans notre peau d'âme.
    Mais quand poussière elle sera, gloires et victoires insensées,
    plaisirs volés, mots sublimés resteront à jamais dans la mémoire éternelle.

  • Merci Patricia. Devant le peu de commentaires je me disais que j'étais passée "à côté" de ce que j'avais voulu dire, ouf oui c'est bien cela que tu as compris, je devrais peut-être faire une quatrième strophe ? (d'ailleurs je l'avais commencée :) )

  • J'ai quand même mis 48h à répondre...le temps de comprendre !! Haha !

  • Un gros baiser pour toi Marie ce soir avant d'aller me coucher !
    Je pense à toi.

    Et ce 4ème paragraphe ??

Les commentaires sont fermés.