UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vile haine



seulement les 30 premières secondes ... ah les rats !

http://www.deezer.com/track/817239 parce que deezer veut faire du trafic ... rendez-nous radioblog !!!



Sur mon chemin il y a eu la colère.

Celle que je portais comme un incongru bagage, héritée de victimes du passé, humanité bafouée de mes ancêtres, le silence au service de la honte et de convenances aujourd’hui condamnées. Une colère sourde et aveugle, une colère sans nom et sans visage et si j’en ignorais la cause, j’en vivais les effets, pantin obéissant aux mains d’un dictateur. Le jour où, à la lumière du secret révélé, j’ai compris qu’elle n’était pas mienne je me suis libérée de ce fardeau.

Puis il y a eu des colères, des rebellions, des résistances, liées au destin, au sort, aux autres, aux limites, aux injustices, à l’existence, avant de comprendre que nous choisissons. Alors la colère s’est éteinte. Oh c’est sûr qu’en-dessous se cachaient d’autres combats : la peur, la tristesse, l’abandon, tout ce qui nous fait courber la tête mais de colère plus, ou si peu, ce qui pour moi ne veut pas dire la soumission, bien au contraire.

Alors, quand par deux fois, en quelques jours, des personnes qui, je le pensais, me comprenaient, m’ont attribué de la haine, une ancienne blessure s’est réveillée. Une ancienne blessure et un nouveau combat, celui d’obtenir le droit d’aimer mon humanité telle que je la vis, celui de vivre mon état sans haine, sans reproche, sans jalousie, sans regret. Est-ce si difficile à admettre que l’on puisse vivre mon chemin sans laisser germer en mon cœur de la haine ?

Je ne dis pas que c’est facile, c’est un ouvrage que je remets sur le métier chaque jour, chaque jour j’interroge l’observatoire de ma gouvernance, relis les anciens textes au bas desquels j’ai signé de mon sang, « je me fais la promesse de ne jamais être aigrie » daté de l’an 1980 car j’ai vite compris que le vrai mal était là, le vrai mal c’est le comportement que j’aurais pu choisir d’adopter comme une sentence fatale « malade tu es, méchante tu seras » une condamnation à l’aigreur, l’acide et la haine.

Aujourd’hui je sais qu’il me faudra, en plus, admettre que certains feront le choix de s’arrêter à ce qui les arrange de penser de moi. C’est leur choix, leur chemin.

Je n’ai qu’une parole : je n’ai pas de haine, n’en ai jamais eu, je n’en connais ni la couleur, ni l’odeur, ni la forme, ni le goût, la haine n’a pas sa place dans ma maison, la haine est un poison et sa morsure est létale pour celui qui la laisse naître. Alors, avant de penser de quelqu’un qu’il porte et envoie de la haine, demandez-vous si cette personne tient à la vie.

Commentaires

  • Moi, s'il y a bien une chose que je connaisse c'est la colère, mais pas la colère que certains se font comme idée tronquée vite livrée, non non ! La véritable colère qui t'épuise chaque seconde, jour après jours, années après années. J'ai été résistant de la première heure, combattant aussi depuis cette première heure et j'ai dis en arrivant dans la Sarthe plus personne ne me tapera dessus et je n'avais que 3 ans ! Le plus compliqué c'est la culpabilisation et je te rassure je suis toujours en colère et comme le dis si justement ma brave mère, je suis un écorché vif ! Marie, la colère est saine, légitime et peu d'entres les hommes le comprennent, la comprenne vraiment, c'est sans doute que la colère ne meurt jamais, elle peut retomber parfois, mais jamais elle ne meurt, c'est pourquoi celle ou celui qui est objet de scandale sur un enfant porte une faute immense car la colère est un virus sans antidote, je le sais ...

    Je t'embrase ma chère insoumise ....

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Comme Pat je pense qu'il y a grosse Confusion entre Haine et Colère. Contrairement à la Haine, la colère peut-être parfaitement justifiée et noble.
    Tu as 1000 raisons d'être en colère et 1000 fois raison de l'exprimer régulièrement mais je suis convaincu que ton coeur reste bien trop doux pour y heberger la haine.

  • tu as chassé la colère
    tu as chassé la haine

    mais la peine face
    aux attaques doit être là je pense

    mais tu tiens à la vie

    je t 'embrasse naik

  • La haine est elle si vaine?
    Elle a parfois des qualités insoupçonnées, fidèle, maléable, motivante, ....
    Bon tu lis Haute fidélité c'est bien...

  • La colère est saine comme le dit notre Pat, elle permet de rebondir et même de réfléchir.
    Mais la haine n'est pas de la colère.
    Et marie, je crois te connaître un peu pour dire que dans le fin fond de ton âme, nulle trâce de haine.
    Tu as tant réfléchi et tellement compris que la haine s'est volatisée avant même de s'être installée en toi.

    Je ne veux pas t'encenser mais les sentiments qui sont les tiens sont bien loin d'être négatifs et sont dénués d'animosité.

    Tu es une belle personne.

  • Cher cheesegeek la haine c'est tout ce que tu veux bien en dire, mais elle est très destructrice, non motivante, c'est un cancer et je sais le mal qu'elle a fait autour de moi, moi je n'ai jamais eu de haine et pourtant Dieu sait que j'aurai pu en avoir de la haine puisqu'on m'a tout pris, jusqu'aà mon corps et ma santé ! L'insoumise je le sens en moi n'a aucune haine dans le corps comme dans l'âme, ça se sent ces choses là, mais c'est clair qu'il faut passer par là ... par contre attention je monte vite fait en mayonnaise et gare aux éclaboussures, mais je retombe aussi vite que je suis monté, ça s'appele de la colère et c'est très sain la colère.

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • re bonjour, toute la journée je me suis posé la question :quelle différence y a t il entre la haine et le resentiment,
    et je suis dans l 'impasse

  • @ Naik,

    Le ressentiment c'est l'art de murir la vengeance à partir de la haine, maintenant à toi de te poser la question qui tue, est-ce contre toi ou envers unepersonne que tu ne connais pas ou trop ?

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Bonjour à tous,
    je commencerais à vous répondre par la fin des commentaires, privée du lien numérique qui nous lie (ce qui est le propre du lien !) cet après-midi je découvre seulement vos commentaires.

    Pour Naïk je pense que le ressentiment relève de la perception, la haine de l'aveuglement. Ressentir c'est avoir conscience de ce que l'on perçoit comme une attaque et se savoir dans le désaccord mais avoir du ressentiment c'est aussi une façon d'être dans le lien alors que la haine, à mon sens, est dans le rejet, le refus de la différence et de l'opposition, c'est pour ça qu'elle est si proche de l'amour.

    Quant à la saine colère ? sans doute mais c'est un sentiment que j'aspire à ne plus connaître, il me fatigue, je lui préfère son frère le défi. Le défi de trouver une solution dans l'adversité d'une relation car la colère je crois, nait de la perception de nos limites d'acceptation et de compréhension. je ne te comprends pas, je ne t'accepte pas tel que tu es donc je suis en colère mais cette colère nous est, comme le dit Pat, destinée.

    la colère dont parle Pat est autre, tu as parlé de résistance comme j'ai parlé de rebellion, ce n'est pas dire la colère je crois.

    Naïk tu as parlé de la peine que j'ai pu ressentir, au début oui mais surtout de la surprise puis du questionnement "qu'ai-je fait pour les amener à penser ça de moi ?" n'ayant pas trouvé chez moi je me suis dit que cela venait d'eux et j'ai séché ma peine !

    Partager cette expérience avec vous en est le point culminant.

    Pour mon Cheese qui manie l'humour comme d'autres les couteaux une réponse sérieuse : la haine est une arme redoutable aux mains des visionnaires. Et une réponse Private Joke : mon tas de cailloux est plus haut que le tien :)

    Je lis haute fidelité, j'essaye, va je ne te hais point !!! Les murs, toujours les murs :))

    Patricia : comment ça tu ne veux pas m'encenser ben et mon égo alors ??? :)

    Merci Cleanette d'être là et pour mon coeur doux !

    Vous savez quoi ? Je vous aime bien et ce n'est pas seulement parce que vous êtes d'accord avec moi, mais si vous êtes d'accord ... mais si Cheese toi aussi :)

  • @ l'insoumise,

    Exact la rebellion n'est pas dire la colère, moi je ne me suis jamais rebellé, mais plutôt révolté, la révolte permet de ne pas passer à l'acte de haine, tandis que que la rebellion le peut, le rebelle reste très souvent dans son coin, à l'inverse le révolté change sa situation, sa socialité change.

    Suis-je bien clair ? ou faut il que je décortique ?

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • pour en revenir au ressentiment c 'est comme la révolte , au fond,
    ça permet de ne pas passer à l 'acte de haine

  • le ressentiment est un sentiment, la révolte une action et on peut tomber dans la haine à force de révolte ou de ressentiment c'est l'étape d'avant pas l'étape "à la place de"

  • La révolte est un sentiment d’indignation et de réprobation face à une situation.

    Une révolte est aussi, dans un sens plus précis, le refus actif d'obéir à une autorité. Elle correspond donc à une large gamme de comportements : non respect des normes sociales, désobéissance, tentatives d’insurrection, mutineries, rébellions…

  • Constitue une rébellion le fait d'opposer une résistance violente à une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public agissant, dans l'exercice de ses fonctions, pour l'exécution des lois, des ordres de l'autorité publique, des décisions ou mandats de justice.

  • Pas d'accord, la révolte ne conduit pas nécéssairement vers la haine, le ressentiment lui par contre est un désir de vengeance. Quand on emploie le mot révolte c'est qu'elle a déjà eu lieu, sinon ce sont des rebellions qui elles à forces de rebellions mènent à la haine, ensuite au pousse au crime.

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Bon alors Pat tu décortiques :)

  • Pat a posté le décortiquage en même temps que moi la question !
    :)

  • "Pas d'accord, la révolte ne conduit pas nécéssairement vers la haine" j'ai "on peut" et pas nécessairement, on peut s'arrêter avant heureusement !

  • je voulais dire "j'ai écrit" ...

  • Des hommes se sont levés, se sont révoltés contre le nazisme et d'autres formes de persécutions et d'humiliations et formes vexatoires, moi même je suis un révolté et c'est tous les jours que je suis révolté, la révolte est saine et elle correspond pour ma part à cette large gamme qui est celle de se battre contre toutes les injustices ... je dirai même par certains endroit je suis révolutionnaire ...

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Oui ma petite cocotte, on a visiblement tapé ensemble, marrant non ?

  • En fait à tout y bien réflêchir, je suis en colère et en révolte ... ça vous va comme ça ?

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Si l'on veut bien percer la haine dans sa nudité profonde, nous avons ici une désespérance qui empêche une petite épave humaine de continuer à vivre, c'est tout petit la haine, c'est minable la haine.

    Pat ♫♫♫♥♥♥

    C'EST MINABLE LA HAINE !
    C'EST MINABLE LA HAINE !
    C'EST MINABLE LA HAINE !

  • Vous n'êtes pas crevés de réfléchir autant ?????

  • est-ce que la haine ne nous paraît pas réprobatoire parce qu'on nous l'a toujours présentée comme ça ? La considérer comme positive serait alors une forme de rebellion ou de révolte ?

    rroo oui je m'amuse un peu, est-ce répréhensible ?

  • Non ma Patounette, la révolte stimule, il n'y a guère que la haine qui soit fatiguante, ça crève la haine !

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Faut avoir vécu avec des gens haineux pour la comprendre, elle est bien plus présente que vous ne pourriez le croire et notamment sur les blogs, sur les commentaires etc ...

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • En fait ça nous empêche de penser et donc d'avoir du ressentiment et pt'être même de la vile haine :))

    bref ce sont ceux qui en parlent le plus qui en ont le moins :)) ah non ça c'est le sexe :)

  • De la aine au sexe il n'y avait qu'un pouce ...

    mého Marie qui est-ce qui modère ici ???

    Cheese, Cheese, elle est où le hache ??

  • Oui confond pas courir et s'arrêter Marie ! as tu déjà été en présence d'une personne en situation de haine ? moi si, et je peux te dire que ça fait très peur car la haine tue, on peut tuer à partir de la haine ...

    As tu reçu la bannière pour Zo ?

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Vous avez parlé sexe ?????

  • Non Pat, je crois que j'ai cette immense chance de n'avoir jamais rencontré la haine. La vraie, celle qui tue.

    Même pas de la fausse d'ailleurs, c'est un grand privilège.

  • Tiens Patricia se réveille :))

  • Le sexe pour guérir de la haine, j'adhère, oui en fait je suis pour !!!

    Pat ♫♫♫♥♥♥

    Bonne soirée les enfants, ce soir je regarde un excellent film qui relate la participation du peuple Navajo ( le langage codé des Navajo) :
    Windtalkers, les messagers du vent .

  • Le sex guéri bien des tares ! même de la connerie et moi j'adore ...

    Bonne soirée. ( je suis écroulé, je regarde les guignols et le pauvre Gilbert Montagnier qu'est ce qu'il prend depuis que Sarko l'a nommé à la direction de l'UMP pour les handicapé, remarque ça la fou mal pour un mec qui prétend n'avoir qu'une fois au cours de sa vie, c'est à dire en 2007))

  • n'avoir voter au cours de sa vie

  • Bravo,Marie vous avez put ,malgré la souffrence,jamais avoir de haine


    C'est formidable de savoir, malgré tout ce que vous devez

    vivre, savoir aimer , pas facile,

    mais vous avez une force inté-

    rieur que j'admire ,.

    Heureuse de vous connaitre

    car ,je suis la fouine°]

    Je vous fais de gros bisous

    lafouine

  • Bonjour chère Marie: pour des raisons que tu sais, j'ai moins suivi les blogs. J'ai ainsi manqué les tiennes de février. Réparé maintenant. Cette note sur la "Vile Haine", profonde comme toujours et les com. étaient une bonne lecture avec la musique de Vaughan Williams (1872-1958). L'ensemble est comme un feu d'artifice philosophique, avec ces éclairages divers sur la signification des mots. Du haut vol, mais compréhensible pour tous.
    Gratias à tous et toutes.
    Du compositeur je n'ai que les cd de symphonies de la 3 à la 6.
    Bon WE
    Amitiés
    Walter

  • Bonjour Walter, contente de te retrouver, tu nous a manqué tu sais !

    Bonjour Thérsèse "La fouine" c'est amusant comme pseudo, ça me fait me poser plein de question !

  • c'est très simple, l'orsque j'allais en classe,mon étant :Foin,les garçons mon donner ce pseudo

    lafouine.

  • Je suis du même avis de tous les admirateurs et trices, "la haine n'a pas de mise dans ta maison" ni dans ton coeur. Je vais te raconter un souvenir qui me vient à cette occasion: un jour vous êtes venues chez moi, ta mère, ta soeur et toi! tu devais avoir trois ans! quand tu m'as vue, tu m'as tendu tes petits bras pour que je te prenne et tu m'as prise par le cou ! savais-tu seulement qui j'étais pour toi? voilà comment tu étais à 3 ans ! spontanée et chaleureuse et comme tu es encore aujourd'hui et pas autre chose ! Je t'embrasse bien fort, Colette.

  • Merci Colette pour se souvenir qui me fait chaud au coeur !
    Moi aussi je t'embrasse fort !

    Marie

Les commentaires sont fermés.