UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Par l'escalator ? Chiche !

Ah quelle joie ! Après Swichhhhhhhhhhhh la petite Marie laissez-moi vous raconter la nouvelle aventure de Marie dans le métro :))

 

Le parcours accessibilité avait été quasi sans faute, quasi car accompagnée à chaque trajet par Jessica MERCI JESSICA :)) sans laquelle je n'aurais pas pu :

- prendre des tickets

- appuyer sur certains boutons d'appel, d'étage

- monter ou descendre certains trottoirs

- monter dans certaines rames quand mes roues bloquaient dans le plan mobile

- sans oublier trouver mon chemin vu mon sens incroyablement déféctueux de l'orientation :))

 

Mais voilà tous ces tracas évités grâce à Jess, jusqu'au vendredi 18h00 au moment de sortir de la station Guillotière pour aller attraper le tram ...

Il faut dire que nous avions pris notre temps pour pour partir du bureau que je quitte toujours un peu à reculons, ensuite nous avions attendu le bus de la ligne 36 , bus qui n'était pas équipé de la plate-forme : seulement 50 % des bus sont équipés il faut le savoir donc c'est "au petit bonheur la chance et là c'était pas de chance .. nous avons donc attaqué le trajet métro + bus avec un timing un peu plus serré !!!

Nous voilà donc arrivées au niveau - 1 de la station Guillotière quand deux charmants malabars nous accueillent avec un mémorable "Venez Madame on va vous aider à sortir"

- moi : "Vous allez nous montrer l'ascenseur ?"

 

- eux : "ah ben on peut vous le montrer mais il est en panne"

 

- moi "arghhhh"

 

- eux "pas de problème on va vous aider par l'escalier"

 

J'avise à ma droite un magnifique escalier, 2 volées de marches bien raides

 

- moi "arghhhhhhhh arghhhhhhhhh mais vous savez mon fauteuil est très lourd, ce n'est pas possible !" (trop courageuse la fille)

 

- eux "non pas les escaliers ... l'escalator"

 

- moi " triple arghhhhhhhhhhhh, sont fous ces lyonnais"

 

- Jessica "tu veux  que je passe devant ou derrière ?"

 

- moi "laisse-moi là Jess, je vais te retarder, continue sans moi ..."

 

- eux "ne vous en faites pas on l'a déjà fait, tout va bien se passer"

 

- moi voix off "ouais tu parles, disent tous ça les mecs, et pis si ça trouve vont pas y arriver et pis je vais débouler l'escalator, ooooohhhhhhh mon dieuuuuuuuuuuuu, o secours, lève toi et marche, ""vais louper mon train""suis fatiguée là tout de suite" "ça te fera un truc à raconter dans le blog"

 

- moi "d'accord on le fait"

 

- eux "attention faut pas paniquer au milieu hein ..."

 

- moi "mého ...même pas peur"

 

Ensuite ça va très vite, hop les repose-pieds sont soulevés par la marche, je me retrouve quasi couchée avec les gars qui empêchent le fauteuil de basculer et ...

 

.... voilà le haut de l'escalator

 

- eux :" quand on vous dit vous démarrez

 

go go go

 

Me voilà arrivée en haut.

 

C'est pas un exploit me direz-vous de passer un escalator.

Pour certaines personnes si ... vous y penserez la prochaine fois que vous en passez un ...

 

Ensuite il ya eu le tram un peu bondé pour cause de grève, entrée en marche avant -> sortie en marche arrière, tant pis pour les pieds de  ceux qui ne se poussent pas, nous arrivons à la gare, enregistrement au service d'accueil PMR.

 

Je suis dans le train un dernier au-revoir à Jess.

 

C'est un nouveau type de rame, l'emplacement est vraiment mal situé presque au milieu de nulle part, comme "en trop" .

 

Le TGV sort de la ville, il pleut, les vitres pleurent des larmes obliques.

 

 

Commentaires

  • Ah les niveaux par marches... Pas le niveau, pas assez, mettre un fossé, mais pas d'ascenseur...

    C'est drôle, mais pour nous, c'est la même chose, mais pour ce qui non visible... sans fauteuil aussi...

    Apparence, apparence... tu nous ments...

    Bonne nuit.

  • Encore une note qui permet d'appréhender la somme d'efforts et de patience qu'il te faut pour accéder à la mobilité dans les transports en commun. Je vois bien le moment critique du sommet de l'escalier, là où il faut impérativement rouler car l'escalator, lui, ne s'arrête pas.

  • La pape a sa papamobile, tu auras un jour ton insoumisemobile !

    Je t'embrase sacrée farceuse !!!

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • Il y a donc eu une suite tiens ! ;)

Les commentaires sont fermés.