UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Etre et aimer

Quelle joie de vous retrouver après ces quelques jours de silence !

Des jours vides de faire, des jours juste pour être dans la plénitude des instants. Des jours de chaleur sur la peau et dans les coeurs.
Pour s'ennuyer, pour s'enfoncer dans la rondeur du jour jusqu'au bout de la nuit et retrouver l'immensité de la voûte célèste.
Laisser vagabonder ses pensées sans limite de temps ou de pudeur, tutoyer les étoiles et laisser éclore la douce fleur de l'amour de la vie.

Et volent en éclat barrières, limites et étroitesse que nous négligeons parfois de balayer d'un revers de la main, trop pressés d'aller vers demain.

Des jours gonflés de sommeil et d'amour pour à nouveau brandir le poing et la flamme, armée d'un sourire réinventé.

En avant :)

soleil10.jpg


Commentaires

  • Ma chère insoumise,

    Les jours sont ronds, mais ils sont aussi fait de ce terreau commun où s'enracine la pire des mauvaises volontés, à cause d'une liberté qui échappe totalement à l'homme, c'est je crains mon amie, la tragédie de la raison. Et je ne peux m'empêcher d'éprouver à ton endroit un surcroit d'estime en constatant que ton être, ton corps, mais non pas ton âme, n'aura pas connu le même sort que celui de celle ou de celui de tes fidèles lecteurs ayant déjà goûté la saveur, l'amertume dans le cramponnement et la fragilité de leur humanité. C'est beau une espérance comme la tienne et l'on devrait pouvoir identifier les espérances tant elles sont légions et peut être même faire en sorte qu'elles s'identifient à la tienne ! Nous vivons dans le monde et ce monde nous échappe parfois, nous faisons partie de cette humanité qui nous est dévolue, si bien que nous ignorons si c'est nous qui vivons dans la vie ou si c'est la vie qui vit en nous ! Au travers du monde, je devine toute la souffrance humaine, la douleur qu'il éprouve, je vois les hommes offensés, car l'homme est fier et nous devons nous habituer à cette blessure que nous appelons affectueusement l'orgueil. Alors oui tu as raison ma chère insoumise, des jours vides de faire, des jours pour être dans la plénitude des instants.

    Je t'embrase ma chère insoumise ...

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • coucou Marie, quelle coïncidence, à peine rentrée d'un petit séjour dans la capitale (épuisant mais tellement beau), je vais direct sur ton blog... et quelle joie de te retrouver !
    on repart pour un tour dans la joie, la bonne humeur, les rires, les larmes bref dans la communication et surtout la tolérance !
    plein de sourires et de bises ensoleillées

  • bien contente de savoir que tu vas bien et que tu profites de ces moments pleins de bones choses pour toi bises ma marie

  • Elle est belle ta note Marie.
    En temps normal, j'aurais certainement eu un grand sourire. Mais là ce soir, ce sont les larmes qui ont coulé. Comme ces derniers jours...Elles ne cessent de sortir et pourtant dieu sait que j'essaye de les retenir.
    La plénitude des instants, c'est juste ça. Juste ça, que je j'aimerais trouver...là, maintenant.
    Bisous ma belle Marie.

  • oui, Marie, aimer.
    je n 'ai rien à ajouter....que l ' Amour!
    je t 'embrasse naik
    un petit ps pour patricia:je t 'embrasse tendrement

  • Nos instants de sérénité, de calme, de bien être, de bonne humeur, de rires,...sont si rares, que lorsque nous en vivons un, nous le vivons a fond jusqu'au dernier moment.....et les apprécions a leur juste valeur...
    Bonne rentrée Marie, et tout plein de gros bisous a toute ta petite famille

  • Cet article est plein d'énergie, de douceur et d'espoir !
    Pour tous ceux qui souffrent de solitude, de manque affectif..........et qui cherchent l'amour!
    Ils attendent qu'on leur tende la main, qu'on oublie leur différence pour vivre un peu "comme tout le monde".
    Bonne chance à eux...et bises à toi, Marie, pour ce bon moment.

  • Ça, c'est un discours de chef !
    Et puisque tu parles des étoiles, je songe en ce moment que dans la guerre éponyme, tu serais probablement un chevalier jedi et peut-être bien aussi l'essence même de la force, qui sait ?
    Tu m'en donnes un peu, dis ?

  • Par la force du crâne ancestrale, je détiens la force toute puissante :)))

    (ah bon c'est Musclor ça ?? z'êtes sûrs ? faut que je me trouve une formule alors !!)

  • ma chère,
    aimer c'est encore un signe de grande volonté de vivre.

  • Pourquoi vous avez une image d'une étoile mourante? Je pensais alors d'astrophysique sera écrit.

Les commentaires sont fermés.