UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Adaptée ? oui mais Design

    Réunion de chantier !!!

    Un point sur l'avancée des travaux : Cuisine !!
    Elle est enfin terminée, il ne reste plus que les rideaux et quelques tableaux qui viendront parfaire le tout.

    Vous voulez voir ?

    SPM_A0825.jpg



    SPM_A0823.jpg


    SPM_A0821.jpg


    SPM_A0822.jpg


    SPM_A0820.jpg


    SPM_A0819.jpg


    SPM_A0818.jpg


    SPM_A0817.jpg


    SPM_A0816.jpg


    SPM_A0815.jpg


    Et maintenant on attaque la salle de bains !!! ben oui la poussière de plâtre ça me manquait trop !!!

    SPM_A0814.jpg


    SPM_A0813.jpg



    SPM_A0811.jpg


    Chouette ça avance !!!

    Alors voyez-vous tout ce qui a été pensé pour moi dans cette magnifique cuisine ?? Je vous aide les photos c'est moi qui les ai prises, elles sont donc ... à ma hauteur !!!
    Et si quelqu'un trouve une table qui va bien je suis preneuse ;)

  • Etre, là.

    Tu es venue.
    Tu m'as parlé de ta vie, de tes peines, de tes blessures.
    Tu m'as parlé de toi, celle d'en dessous, d'en dedans.
    Celle dont la lumière brille dans tes yeux qui ne savent pas mentir.
    Tu es venue toute remplie d'espoir, de courage, de détermination.
    Avec cette envie de ne plus te laisser empoisonner.
    Bien décidée à tenter la métamorphose.
    Tu m'as parlé de tes doutes, de tes peurs.
    Tu les as posées là délicatement, à demi-mots.
    Tu m'as interrogée, appelée à témoin.
    Tu savais déjà tout et pourtant tu m'as permis d'être, là.
    Pour toi.
    Pour cela je te remercie, mon amie.

     

     


  • Douceur subtile

    Voilà ce qui teinte mes envies depuis plusieurs mois, ce à quoi j'aspire, de la douceur subtile. Laissant derrière moi l'âge des passions, des révoltes et des cris, je souhaite maintenant entrer dans celui de la force de l'équilibre, de l'harmonie qui apaise et nourrit, laisser à ma porte les voleurs d'énergie.

    Regarder la colère s'agiter, inutile, creuse, vide de sens, la laisser dans d'autres mains qui sauront à leur tour en tirer le meilleur. Regarder la démesure et savoir que parfois elle est nécessaire. Regarder l'égarement et ne pas dévier mes pas.



    Ce à quoi j'aspire, ce vers quoi je chemine. Et je sais qu'un jour viendra où je pourrais vous dire voilà ce qui me fait : la douceur subtile !




    Ce n'est ni terne, ni triste, bien au contraire, je ressens que la joie sera pleine et entière, fine, lisse, lumineuse, comme une bulle de savon dans l'éphémère instant qui aura alors un goût profond et fort d'absolu. Je le goûte déjà parfois, comme à cet instant là, maintenant, durant lequel je vous livre ces quelques mots, ces quelques pensées, en cet instant voilà ce qui me fait : la douceur subtile.




    Et vous, qu'est-ce qui vous fait en cet instant ?


     

     


  • La tuile

    Il pleut.

     

    C'est dans ces moments là que mes yeux et mes oreilles guettent les ploc plocs. Kesdonc que les ploc plocs ? Oh pas besoin de vous faire un dessin ... vous savez bien que ma maison est en carton, ses escaliers sont en papier et son toit en ..tuile. C'est là que le bât blesse ou plutôt que le toit fuit et que les tuiles tuilent ! Une fuite détectée, tuile fendue, vite remplacée. Une deuxième fuite, tuiles disjointes ... tiens donc tuiles disjointes ? C'est là que les Athéniens s'atteignirent, que les Perses se percèrent, que les Satrapes s'attrapèrent et que les tuiles tuilent, s'atteignent, se percent et s'attrapent tout à la fois !!! Car si les tuiles disjointent c'est que la charpente s'affaisse au moins autant que le montre le pont et que la nourrice son sein.

     

    Mais si la charpente s'affaisse et que les tuiles tuilent ce n'est pas sans raison Madame la Marquise, c'est que, telle la jument grise,  la charpente a pris feu.

     

    Ah ce stade de la chanson vous pouvez commencer à dire Oh mon Dieuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!

     

    Charpente calcinée il y a longtemps,avant nous (nous sommes là depuis 9 ans),vaguement renforcée par de beaux bois aussi blanc qu'inutiles puisque posés sur les bois brulés, au-dessus du faux-plafond  en carton, au dessus des têtes sacrées de deux de mes fantastics !!! Scandale ! Au voleur ! A l'assassin ! A l'assurance ?? Que nenni sinistre ancien et avant acquisition n'est évidemment pas pris en charge. Vices cachés ? Deux ans maxi après l'acquisition !

     

    Que nous reste t'il à part nos yeux pour pleurer au moins autant que le ciel et le toit réunis ? Une action en justice baptisée du doux nom d'action pour dol qui consiste à faire annuler la vente (!!!) en vue d'obtenir l'annulation au pire, une révision au mieux, du prix d'achat en justifiant d'un préjudice pour non-exploitation partielle du bien acquis.

     

    Et ben avec ça ...

    Pour une tuile ... et l'hiver qui n'en finit pas de pleurer ... mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien ;o)

  • Chemins

    Voilà des jours et des lunes que je pense à écrire, je pense, je pense et ça ne dépasse pas le stade des pensées, comme une barrière au passage à l'acte.

    Un brin de cafard, une brindille de flemme, une branche de sommeil en retard et tout un arbre d'occupations toutes aussi concrètes (ou pas) que variées !!!

    Cet hiver qui dure est le nid douillet d'un introspection profonde ? d'une germination prometteuse ? Peut-être aussi même si je me fais plutôt l'effet d'hiberner ! Il se passe des choses mais j'exteriorise peu par pudeur ou par raison ou parce que pour le moment j'ai bien du mal à y voir clair ... ouh la la ce message est aussi fouilli que mes pensées :)))


    Voyons quel titre ai-je choisi ? Chemins ...


    Ah oui, chemins ... nos chemins, le mien qui est maintenant allégé de bien des fardeaux, un petit sentier de campagne, plein de fleurs des champs, de parfums de sous-bois, un chemin plein d'amis en farandole qui tracent chacun leur sillon. Nos chemins tressés chassent les solitudes, consolent les chagrins, guident les coeurs et les corps, dessinant une voie élargie.


    Mais chacun reste maître de son chemin et doit apprendre le respect. Où commence et surtout où s'arrête l'effet guide de nos chemins tressés ? La liberté de pensées se doit-elle d'être absolue, quand on a l'illusion d'être seul c'est plus facile de répondre par l'affirmative mais quand on a tressé des chemins de vie bien serrés avec un conjoint, des enfants, sa famille qu'en est-il de cette liberté ?

    Et quand les traversières comportent à nos yeux des obstacles qu'on n'a pas envie d'affronter que fait-on de la jolie tresse ?

     

    Chemins ...


    free music

     

    http://www.deezer.com/listen-552655

     

    chemins.jpg