UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le coeur dense des poupées russes

Ils avaient tant joué que les fards s'accumulaient à leurs joues jadis rebondies. Les jeux étaient de société ou de complaisance, de culture ou d'ennui. Tant de rôles endossés, tant de chapitres appris par coeur, bravement répétés. Savaient-ils seulement encore qui ils étaient, l'avaient-ils jamais su ? Étaient-ils ?

Invisibles sont les larmes de ceux qui ont le coeur pour visage et la vérité silencieuse pour cri.
Bruyants de vouloir et de peurs s'agitent les oublieux du secret.

Au creux du sillon creusé dans les masques, brille le coeur dense des poupées russes.


 

 


Commentaires

  • Une pensée pour toi, que je pressens dans les tourments.

  • oh!!!!! que cette note me boulverse..sous les fards se cachent les larmes ....on sent ton coeur torturé,.je voudrais tant te dire que ton coeur aimant, beau transparait tellement sur ton visage, sur tes notes.mais je ne suis qu'une passante,et que puis te donner pour mettre un sourire à ton coeur...tu m 'a tant aidé
    au départ de mon denis..petit à petit je suis sortie de moi, ta lumière m 'a caressée m'a rechauffé.alors si un merci du fond du coeur mêmme si une perle au coin
    de tes paupières coule, que ce merci soit un petit rayon sur lequel tu t'accroches.je t'embrasse . naik

  • pense à toi passe quand tu veux ou si tu préfère s je peux passer dim fin d'après midi si tu veux enfin comme tu veux bisous

  • j'ai pensé à toi tout ce mois doux (aout). J'éprouvais de l'inquiétude, une souffrance intérieure !!… mais je ne sais rien? Je suis là… à quand tu veux. Amitié

Les commentaires sont fermés.