UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Samedi soir quelque part

Les travaux du salon avancent à grands coups de couleurs vives ! Oups :)
Les vacances sont consommées à moitié. Nous n'irons pas à Verdun, impossible d'envisager de faire 1600 km avec ce qui me reste de dos ... sciatique maudite mettant mes nerfs et ma philosophie à rude épreuve ...

Nous allons donc profiter pleinement du printemps qui est déjà là, les jaunes jonquilles prêtes à éclore et la grand saule pleureur tout gonflé de bourgeons d'un vert tendre. Petite Fantastic a choisi des lunettes d'un violet profond et transparent, Grande Fantastic est sur une monture caramel quant à moi je vois la vie en rose, nous essayerons de faire une photo des trois relookées et ruinées ... oh mon dieu ... mon salaire d'un mois y passe ... le monde est fou.

Cette semaine nous sommes allées à Lyon, très chouette fin de week-end, début de semaine, le début du tournage d'une émission avec les Fantastics, émission que vous retrouverez sur vos écrans au mois de juin !! Prochain tournage à la maison le week-end prochain ... viiiiiite finir le salon, gloups le budget lunettes a entamé le budget meubles du salon ...

Lundi soir j'ai donc animé un débat sur la tolérance face au handicap avec Marie Garnier, après la projection d'intouchables. Je me suis laissée gagner par la même émotion qu'à la première projection, prendre la parole avec la voix qui tremble un peu devant ce public essentiellement composé de lycéens. Et puis le plaisir d'entamer le débat, rebondir sur les réflexions très justes de ceux qui ont pris la parole, répondre aux questions le coeur ouvert et conscient que parfois, parfois, un mot peut tout changer. Sous l'oeil toujours de la caméra. Puis donner la parole à mes trois plus grandes qui étaient là. Ma Grande se lever, faisant face à des jeunes en pleine interrogation et dire "Je suis Maxine, je vais avoir 18 ans, j'ai toujours connu ma mère comme ça, ce n'est pas toujours facile, jamais difficile" Je crois bien que j'ai reçu ce lundi soir un cadeau précieux. Merci ma chérie du fond du coeur.

La fin de semaine a été vite croquée, il a fallu retourner dans les Alpes de Haute Provence pour reprendre Aron qui est donc de retour à la maison, pour autant l'aventure l'a bien calmé.

On avance, on avance nous voici samedi soir, un samedi soir tout consacré à en préparer un autre, lieu d'un impact que rien n'arrêtera, magnitude force 9. Indicible sentiment de pleine vie, pleine peau, ce sentiment qui permet de transcender un simple samedi soir en instant précieux et des lettres sur un écran en poussière d'étoile.

Un samedi soir, quelque part. Et vous où êtes-vous ?


Commentaires

  • Quels jolis mots de maxine du fond du cœur elle t'a donné!
    moi comme souvent à la maison entre télévision, ordinateur et respiration de Tanguy et engueulade avec charlotte quoi de mieux pour finir un week-end et se dire plus qu'un jour et c'est la reprise oups!! pas vu passer la semaine !! j'aurais pu aller danser soirée country Cazan mais j'ai eu la flemme bises ma belle et bravo pour toutes tes notes qui sont comme d’habitude des oeuvres!!

  • Sur mon île pardi ! :o)
    Et oui, Maxine, pense et parle comme elle photographie. Joliment !

  • Coucou Marie ...
    Un samedi soir sur la terre ...
    Quelle belle soirée ce débat mais comme tu le dis si bien que d'émotion ...... que de richesse ...
    Et oui, cette intervention de ta fille Maxine, ces mots merveilleux qui disent tout ... simplement avec amour.
    Des moments uniques que je suis si fière d'avoir eu le plaisir et l'honneur de partager avec toi. Merci Marie ...
    je t'embrasse Marie.

  • Les couleurs vives à l'image de ton coeur et de ton sourire. Je suis heureuse de te voir heureuse, la vie en rose te va si bien...:)
    Je t'embrasse de tout mon coeur tendre d'Amie.

  • Quelles belles paroles d une enfant bientot majeure a sa maman qui lui dit tout son amour

  • il y a des paroles de nos enfants qui restent gravées dans notre coeur.
    quand j'y repense c'est une petite fleur au milieu de mon chagrin.
    j'aime ta vie en rose. mais je n'aime pas ta sciatique!!!!!quelle épine!!!!
    je t'embrasse. naik

  • Quel plus beau cadeau que ces mots. La chair de ta chair osant prendre la parole pour dire l'inconditionnel amour qui vous lie. Des mots à agrafer au plus profond de soi, pour s'en souvenir aux heures amères, aux envies de lâcher-prise...

    Samedi soir pour un impact; Un samedi précoce, pour un printemps précoce ;o) Et un impact fait d'yeux étoilés de lettres, de mots écrits, dits, lus, écoutés... de tout ce qui aura été préparé sans avoir à l'être.

  • Où je suis ? Un peu là où tu es aussi parfois, "chez lui", et beaucoup en Savoie puisque j'y ai posé mes cartons.

    Maxine... Je ne l'ai rencontrée qu'une fois, bientôt un an. Quelque chose m'a séduite aussitôt. Aussi belle dehors que dedans. Comme toi Marie.
    Je t'embrasse

  • où étais-je, moi qui ait zappé ta note ! que je découvre seulement aujourd'hui !!
    mais j'avais une "bonne raison"... j'étais, nous étions en mini séjour dans la capitale : Maxime a réalisé son rêve !!
    rencontrer Tim Burton, eh oui ça c'est fait, enfin, in extremis, 5 h d'attente sous la pluie et le froid glacial parisien, mais ça valait bien quelques minutes de bonheur pour Maxime... et puis la masterclass... bref que du bonheur et surtout des moments intenses en émotion...

    il me tarde de vous découvrir sur les écrans...
    bises

  • Je découvre ce beau compte-rendu bonheur , où je vois un tandem de choc qui œuvre : 2 Marie !
    Bravo ..
    Bises d'un mardi .

  • Un roman bouleversant, inattendu, dont l'énigme se déroule à Monaco. Albert est autiste, Grace a disparu.Vous ne verrez plus jamais La Principauté de la même façon.
    La différence en référence https://www.amazon.fr/dp/B007OTZQ1S

  • Comme je te l'ai écrit chez "le Grand", mes épaules grincent, mais elles sont solides quand il s'agit d'amitié.
    Je t'embrasse fort fort fort.

  • Bonjour, je suis Zitouni Djamel, actuellement en Licence Professionnelle Gestion des Ressources Humaines. Je suis tombé par hasard sur votre blog et j’ai été emballé par vos différents articles plus entraînant les uns que les autres, nous laissant apercevoir vos ressentis, vos états d’âmes, vos perceptions des choses … Je tenais également à vous faire part de mon « admiration » de votre parcours tant dans la sphère privée que dans la sphère personnelle. Je voulais savoir en tant que chef d’entreprise mère de famille ou est ce que vous puisez toute cette énergie pour à la fois mener de front votre vie professionnelle, votre vie personnelle et votre combat pour la tolérance face au handicap ? De plus en tant que futur professionnel je voulais savoir selon vous et selon votre expérience en tant que chef d’entreprise qu’elles étaient les préconisations à prendre en termes de handicap, autres que celles déjà établies. Enfin selon la gestion de la problématique du handicap par le service ressources humaines est-elle efficace ?

    Cordialement.

  • Bonjour, je suis Zitouni Djamel, actuellement en Licence Professionnelle Gestion des Ressources Humaines. Je suis tombé par hasard sur votre blog et j’ai été emballé par vos différents articles plus entraînant les uns que les autres, nous laissant apercevoir vos ressentis, vos états d’âmes, vos perceptions des choses … Je tenais également à vous faire part de mon « admiration » de votre parcours tant dans la sphère privée que dans la sphère personnelle. Je voulais savoir en tant que chef d’entreprise mère de famille ou est ce que vous puisez toute cette énergie pour à la fois mener de front votre vie professionnelle, votre vie personnelle et votre combat pour la tolérance face au handicap ? De plus en tant que futur professionnel je voulais savoir selon vous et selon votre expérience en tant que chef d’entreprise qu’elles étaient les préconisations à prendre en termes de handicap, autres que celles déjà établies. Enfin selon la gestion de la problématique du handicap par le service ressources humaines est-elle efficace ?

    Cordialement.

Les commentaires sont fermés.