UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sous le grand saule



free music

 

 

Un voile de brume opaline enveloppe la maison à la naissance de cet automnal matin. La Provence toute entière baigne dans une lumière rose et si douce que la pensée d'un hiver blanc se repousse aussi légèrement que cette brume qui danse entre les fuseaux des cyprès de la plaine.  Quel est donc ce bruissement que je perçois, couvrant le murmure de l'eau qui cascade dans le grand bassin ? Mille et une notes. Délaissant les quelques menus ouvrages qui m'incombent en ces matins de repos, me voilà attirée par cette incroyable musique. Les rideaux tirés laissent entrer un flot de soleil dans le salon aux couleurs joyeuses. Coulisse la grande baie. Je garderai longtemps au coeur le spectacle de ce matin-là. Un chant d'oiseau, que dis-je, des centaines de chants d'oiseaux. Levant les yeux vers le grand saule je les aperçois soudain ; ils sont des centaines et le saule se prend pour un arbre de Noël ! Un vol d'étourneaux, posé là. En plus de dix ans je n'ai jamais assisté à telle mise en scène. De toutes parts fusent leurs pépiements. C'est beau. L'air chante !

Lentement je me suis avancée dans la grande allée bordée de lavandes, l'air cru du petit matin traverse sans peine cette chemise si fine qui voile mes sommeils. Qu'importe, prendre le temps d'un gilet ferait sans doute perdre l'instant. Sous le grand saule je me suis arrêtée et là, j'ai écouté. Que faudrait-il entendre dans leurs discours affairés ? Je me souviens des mésanges bleues qui venaient fleurir la rambarde du balcon de la maison de mon enfance. Je me surprends à sourire en pensant à mes filles qui se désespéraient qu'aucun oiseau ne vienne dans la si jolie maisonnette construite cet été et voilà que c'est tout un peuple qui a élu domicile dans notre jardin. Chants d'oiseaux le matin annoncent joie et légereté dit l'adage. J'écoute. Je suis un oiseau. Je me balance sur une des branches du saule, légère comme une plume, la joie au coeur, je chante avec eux, petits frères des cimes. Et le temps n'a plus cours. Légère. Légère. Comme un chant d'oiseau d'un matin d'automne, sous le grand saule. Et si une larme perle, elle est de gratitude.

Commentaires

  • Vous écrivez bien, j'étais un instant un étourneau avec une mésange bleue...

  • Pour moi aussi une petite larme à te lire Marie, j'adore les oiseaux et dès que j'en entends un je m'arrête pour l'écouter. La dernière fois c'était sur un parking au travail (j'arrive un peu avant la foule), et depuis ils ont coupé des arbres pour agrandir le parking et il a moins d'oiseaux. Bref encore une très jolie note et je t'embrasse

  • @ cher Jean-Michel je rentre de la chorale, quelques notes dans le coeur pour accueillir vos pensées à mon petit billet léger, léger ... Merci !

    @ Ariane, si tu aimes la nature Lyon doit te paraître bien minérale ! Un chant d'oiseau pour sécher tes larmes, merci pour ton émotion et tes bisous !

  • merci,Marie.la douceur , la musique,la lumière rose et douce ,
    ont mis de la paix dans mon coeur.mon mari hospitalisé depuis plusieurs mois.j'avais besoin de chants d'oiseaux,
    je ne reponds pas a tes notes si belles en ce moment, mais elles sont ma force,merci.oui même si une perle au coin de mon oeil a coulé je vais passer ma journée avec ta chorale de chants d'oiseaux.je t'embrasse.naik

  • "Et le temps n'a plus cours" écris-tu....
    Je viens d'écrire quelques mots sur le temps, chez "le Grand".

    Il doit avoir des antennes le bougre, ça ne m'étonnerait pas.
    Marie jolie, les oiseaux c'est le chant de la liberté. Et sans liberté, pas de vie.
    Je t'embrasse fort fort fort

  • un petit "coucou" en passant... comment vas tu Marie et les fantastic ?

  • Chants d'oiseaux le matin annoncent joie et légèreté...
    Je ne connaissais pas cet adage.
    A mon tour, je suis un petit oiseau qui vient te rejoindre toi, mon Amie, dans le grand saule. Comme je l'ai souvent fait pour rejoindre mon petit moineau...
    Une larme perle, elle est de gratitude.
    Merci ma douce.

  • Merci à toi ma douce Patricia, instant unique, magique, merveilleux. Diurne grandiloquence de Dame Nature !

Les commentaires sont fermés.