UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elephante

éléphante-dAfrique-et-son-éléphanteau-585x390.jpg

J'irai trouver les racines du ciel au noir de tes pupilles, puits sans fond épinglés d'étoiles, visiter ton univers intérieur, au coeur du coeur du monde.

Il est l'histoire d'un petit enfant qui demande à son grand-père pourquoi le grand éléphant n'arrache pas le si petit piquet qui croit le retenir. Et le grand-père de raconter que, petit éléphanteau le majestueux animal aura essayé, essayé, essayé encore de se libérer, jusqu'à épuisement, jusqu'à renoncement. Maintenant devenu grand et fort il oublie d'essayer.

Parfois, dans la vie, il vaut mieux garder son énergie, attendre patiemment que le bon moment soit venu et un jour de grande joie, se libérer de ses chaînes comme on ouvre un cadeau.

Ce matin je me suis vue emprisonnée par quelques vieilles chaînes, courbée sous le fouet et les coups de pique, blessée, blessée à mort, et en colère. C'est ce qui arrive quand on attend trop longtemps.

Alors ce soir, dans la joie, parce qu'il est grand temps,  je briserai quelques liens devenus trop serrés et pourtant si fragiles. Des liens qu'il suffit sans doute de secouer un peu fort pour qu'ils partent en poussière d'étoile.

Je me remettrai sur mes pattes et sereine je poursuivrai mon chemin, au coeur du coeur du monde.

Et vous amis, de quel piquet aimeriez-vous vous libérer ?

Commentaires

  • Aujourd'hui, en ce jour de fête, te voilà libérée et plus légère pour poursuivre ta route. Je sens ta joie venir jusqu'à moi...

    Moi aussi j'ai brisé volontairement quelques chaînes et même si cela a été douloureux j'ai compris qu'il fallait parfois souffrir quelques instants pour se délester définitivement de souffrances inutiles...La liberté intérieure n'a pas de prix.

    Je te souhaite un bon dimanche ma douce.

  • Merci ma Douce, je te raconterai cette séance si particulière de shiatsu qui s'est mêlée à la séance de la dernière fois, des images à la fois belles et d'une violence inouïe, ça bouge pour moi et ça fait du bien même si le chemin et encore bien long ...
    je t'embrasse si fort, tu me manques

  • le piquet de la souffrance de la mort de mes deux fils.mais c'est un piquet enfoncé tellement profond dans mon coeur!!!!!!le premier denis vous connaissiez son suicide mais yves lui c'est son coeur qui a laché le 23 décembre!!!.il n'y a pas de recettes pour avoir de la douceur en soi.j'espère les deux douces que votre vie va refleurir.je vous embrasse.naik

  • Des liens qu'il suffit sans doute de secouer un peu fort pour qu'ils partent en poussière d'étoile.

    si seuelement je pouvais secouer mon piquet et l'arracher et retrouver ma liberté.mais je suis entourée de l'eau de mes larmes et je me noie

Les commentaires sont fermés.