UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cavale

Cavale
Toujours dans la difficulté j'attache les haubans de mon cœur à mes piliers sûrs ; ceux qui depuis de si longues années déjà m'ont permis de retrouver et garder la foi et l'espoir, L'esprit.
Oú cours tu ainsi ? Ne vois-tu pas que le ciel est en toi ? Chère Christiane Singer c'est à vous que je pense en ces heures alitées ; À vos derniers fragments d'un long voyage quand vous saviez la fin proche et que votre cœur intact a écrit ces pages lumineuses. Oh une fois de plus je ne suis pas en danger de mort sauf bien sûr accident opératoire, mais en danger de vie, de perdre encore un peu plus d'autonomie de liberté, ces quelques gestes qu'il me reste que je sublime au quotidien dont je me contente et me régale. Comment faire comprendre que ces quelques semaines d'immobilité contrainte risquent de tellement m'affaiblir qu'il se pourrait que le simple fait de me tenir assise pourrait devenir un incroyable effort un insurmontable exercice et que ce geste je le fais chaque jour parce que je le fais tous les jours. Comment accepter ce que l'on ne demanderait à personne d'autre qu'à moi ?
Et puis il y a Christian et sa poésie farouche aussi délicate qu'un flocon si fragile qu'il faut la lire en retenant son souffle pour en goûter chaque frisson chaque subtile essence de ses mots ciselés. Mon cœur est une pivoine rouge qui s'ouvre dans vos chants. Moi qui n'ai besoin que d'un peu de rosée et d'un rayon de lune me donnerez-vous la force de sortir préservée de l'ambiance glaciale du bloc d'un hôpital ? J'ai déjà tant donné, vécu courageusement, je dois fuir les pourquoi tout en sachant déjà qu'il me faudra comprendre comment j'en suis arrivée là, passer du monde des effets à celui des causes. Et puis tout balayer d'un revers de la main et lever mon armée pour dessiner demain.
Cavale, galope dans le vent elle est là la fidèle, merveilleuse étincelle, va cours vole et libère ta puissance, il te reste tant de personnes à aimer et de chemin à inventer.
Cavale, voyage dans le temps et surtout n'oublie pas que le ciel est en toi ...

Commentaires

  • "Tout nous invite à apprendre et à laisser derrière nous" disait Christiane Singer.
    "Et puis tout balayer d'un revers de la main et lever mon armée pour dessiner demain. " tu dis.
    Je ne suis pas toi mais je te connais suffisamment, même si chaque jour, chaque expérience, chaque rencontre nous change et nous fait "grandir" encore davantage., pour savoir que tu trouveras la force au fond de toi. L'amour de la vie, du chemin qui se dessine devant toi.
    Je pense à toi.
    Je te souhaite de belles fêtes.

Les commentaires sont fermés.