UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elles grandissent ...

  • Mais où est-il donc passé ?

    Ce curieux mois de septembre ! Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles et depuis quelques jours elle me démange, me grattouille, la plume !

    Mes amis, mes amis, j'ai survécu à une tempête ! Une de plus me direz-vous, en septembre encore.

    Un résumé ?

    - Un bras cassé pour Eva le 30 août, petit radius en motte de beurre, la médecine ne manque pas de métaphore, de résine aux urgences ah non là c'est trop demander ...

    - Une rentrée en 6° plâtrée faute de mieux, une rentrée en seconde

    - un coup de fil pour grande Fantastic sur liste d'attente pour une licence le jeudi 4 à 15h00 pour une pré-rentrée obligatoire le ...5 à 14h00 .... à LYON yahouuuuuuuuuuuuu ça n'a plus cessé depuis, nous nous sommes toutes engouffrées dans le tambour de la machine à laver.

    En une semaine ma grande a réussi l'exploit de s'inscrire à la fac, se trouver un appart, signer son bail, acheter des meubles sur le bon coin, déménager au milieu de la paperasse, formalités diverses, ouverture du gaz, abonnement transport et contractualisation d'un prêt étudiant parce que l'urgence ça douille !!! Pilotée à distance dans tous les sens du terme par maman qui bénit un peu plus Internet chaque jour !

    - une installation et un envol un peu douloureux pour ma deuxième grande qui va commencer sa prépa-kiné lundi qui vient.

    - Au milieu des rentrées municipales, communautaires et associatives.

    - Perturbée par un accident de travail pour ma chère auxi Véro qui paye l'incompétence d'un formateur sous label, vacances + arrêt pour la seconde auxi, au secours la remplaçante mais là ça mérite une note entière pour un zéro pointé, label Handéo qu'ils disaient ...e 

    - Ponctué d'un merveilleux Festival Rendez-vous oh le bien que ça nous a fait !

    - Hachée par un genou en beurre fondu qui ne cesse de me lâcher en septembre le mois des fuites !

    - Et hier sous la pluie et le plafond qui menace de rompre tant le toit, émoi, prend l'eau.

    Mais où est-il donc passé ?

    Ce curieux moi de septembre ?

    J'ai survécu, mes filles sont merveilleuses !

    Des envies et des projets plein le bureau, un livre à éditer, un autre à écrire et des notes pour tout vous raconter, cet été riche de travail sur moi, des expériences chamaniques incroyablement merveilleuses, un petit livre précieux sur le pardon à partager avec vous.

    Forza Forza Fémina (mais un peu trop dans le dur encore à mon goût)

    Et puis cette France qui va si mal.

  • Incroyable Mars !

    Mais quel mois mes enfants, quel mois !

    Un anniversaire : 45 ans fichtre :) depuis le 19 mars ! Nous fêterons ça dans quelques jours avec la famille qui vient de Lorraine pour les 20 ans (Diantre) de ma Grande Fantastic !!

    Une jolie sortie en pleine nature avec les adhérents de l'association Handi-Provence : Corq'jardin un petit coin de Paradis ! http://www.foyersrurauxpaca.org/-Croq-jardin- 

    Une campagne électorale pour les municipales qui se solde par 17 sièges emportés au deuxième tour !

    Me voilà donc conseillère municipale et communautaire, de beaux projets, des idées à foison, maintenant à mettre en actes !

    Une partie de notre jardin vendue pour financer les études des fifilles en septembre, licence à Lyon pour Maxine, prépa kiné pour Salomé, lycée pour Lola et ...collège pour miss Eva qui pousse qui pousse !

    Quel printemps, quel renouveau !!

    Une belle énergie que je dois au repos à la demande, à la relaxation, méditation.

    Ce week-end une petite vadrouille sur un salon de l'édition, manuscrit sous le bras.

    http://laboucherielitteraire.over-blog.org/ 

    La semaine prochaine rencontre avec un Lama suivie d'une journée entière de méditation, ça va décoller :D

    https://www.facebook.com/lamasamtenenprovenceenluberon

    Un documentaire pour le magazine de la santé sur France 5 dans les tuyaux.

    J'ai comme l'impression que ce printemps est florissant, j'espère que le votre l'est aussi !

    Je vous embrasse bien fort, allez j'y retourne :)

     

  • Fantastiques Fantastics

    Une note pour saluer les performances scolaires des 4 Fantastics qui ont toutes réalisé une année chargée d'efforts et de réussites. La rentrée prochaine sera placée sous l'emblème d'une deuxième année à Aix (ou d'une première année pour cause de réorientation en cours d'examen), d'une terminale S,d'une 3° et d'un CM2, trois fins de cycle sur 4 !!!

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    Mes Fantastics filles je vous aime et vous remercie pour tout le travail scolaire fourni cette année, encore bravo !

    Je vous remercie pour tout l'amour que vous me donnez et pour votre implication auprès de moi. Je mesure les sacrifices faits avec le sourire "c'est normal maman", je mesure votre légitime inquiétude quant à mon avenir, au vôtre. Jusqu'ici l'amour nous a portées, nous irons, grâce à cela, bien au-delà.

    Un grand bravo aussi à Maxime de Laurence reçu brillamment comme bachelier, il est fantastique ce gars dit ma grande :)

     

    Vous pouviez le faire et vous l'avez fait, avec les honneurs :)

    Vous pouvez être fiers de vous les enfants !

     

  • L'envol

    http://www.deezer.com/music/track/16511934

    free music





    Voilà qu'arrive le crépuscule de ce premier jour de septembre.

    Aujourd'hui tu pris ton envol et ce soir la page blanche ouvre l'esprit à tous les possibles.

    Ma toute petite fille, des babilles de tes premiers jours aux longs échanges de ces jours derniers, dix-huit années 4 mois et huit jours. Te voilà si belle jeune femme, étudiante brillante, romancière prolixe, photographe de l'émotion pure, ma toute petite, mon ange, ma Grande, ma Fantastic, mon oiseau libre.

    Aujourd'hui tu pris ton envol pour la capitale dont tu sauras, j'en suis sûre, capter l'énergie créatrice toute chargée d'histoires à découvrir et vibrante d'histoires à vivre.

    Je te revois petit bout de deux ans alors que la photo à peine prise tu réclamais "je peux voir ?", comme je te retrouve aujourd'hui lors des longues nuits de publication de séries qui suivent tes journées de shooting quand tes admirateurs impatients te réclament :"on peut voir ?"

    http://belle-epine-photographie.over-blog.com/

    Je te revois bien sûr cramponnée au guidon de ce vélo si neuf, partagée entre envie et terreur, quand est né entre nous ce "Tu peux le faire" dont j'ai tant abusé, transformé en "Tu peux le faire, c'est comme le vélo sans roulette" qui aujourd'hui te fait sourire.

    Il y a quelques jours tu étais blottie tout contre moi, quelques heures nous arpentions ensemble les terres vierges de ma parentalité, quelques minutes nous traversions soudées les remous, les épreuves. Te voilà maintenant sur la branche qui oscille au souffle d'un bel automne, puisse t'elle être un tremplin. Ouvre grand tes ailes ma si belle, te voilà toute chargée de bagages, de draps et de cahiers neufs et d'une vieille phrase qui chante comme une comptine :"Tu peux le faire, c'est comme ..."

    Vole ... que je te vois !

    maxine,decker


  • Des fins et des buts ...




    Soifs et sucs, bains de joie et déboires auront été notre lot pour cet été qui s'achève en s'étirant sans fin, se transformant si vite en chariots de feuilles qu'elles soient d'arbres ou de papier !



    Un été que je ne pourrais, ne saurais vous résumer en d'autres mots qu'en ceux-ci : il y eut du bon, du tendre et du monstrueux, de l'impatience et de l'ennui, du nouveau et de vieilles leçons, de l'improbable, de l'imprévu heureux, et du malheureusement possible. Nous avons récolté des fruits juteux mangés à même l'arbre puis mis en confiture le reste pour sucrer l'hiver qui s'annonce rigoureux. Et nous avons absorbé tant bien que mal quelques denrées fort indigestes



    Un été haut en couleurs, des plus tendres aux plus violentes, de l'orange amère de l'âge mûr au rouge sang d'une enfance qui s'achève parfois brutalement, en navigant, contre toute attente, sur des tons envers et bleus, d'une escapade de quelques jours à la mer, entre filles, pour changer d'ère à cet endroit, pour inaugurer cette période qui s'annonce si neuve bien qu'étant de coutume rentrée.



    L'Il nouveau est arrivé puis reparti si vite qu'il restait une moitié d'été, sans bruit les printannières promesses se sont évaporées au rude climat d'une fille du sud qui chante plus que ne parle, que les assourdissants silences du passé ont définitivement fâchée avec la divination de pensées et qui, cette fois, n'a pas voulu attendre l'improbable.



    Une auguste période pour nous préparer à l'envol de ma plus grande Fantastic qui sera parisienne dans quelques jours maintenant, la première de mes demoiselles à quitter le nid douillet, tous mes voeux t'accompagnent ma grande, je crois pleinement en toi, je vais t'observer confiante et attendrie, te voir t'épanouir et continuer à donner le meilleur de toi-même comme tu as si bien su le faire cette année.

    Une auguste période qui, si elle n'était estivale, aurait pu être glaciale tant les tracas fâcheux sont tombés en avalanche.



    Bon été, mal été nous voilà au terme d'un mois d'une rare sécheresse, inondées de l'amour de ce lien familial que nous avons renforcé m'aille que vaille. Et nous voilà parées pour attaquer Haut et Fort cette rentrée Même pas peur !!!!!!




    Cap en avant Capitaine, une bonne dose de jeux paralympiques nous donnera un moral d'acier pour relever les défis à grands coups de l'âme dans les vieux clichés défraîchis, passés, vaincus. Quels que soient nos buts ce qui compte c'est d'avancer !!




    Cap en avant Capitaine, les tonneaux de courage seront bien suffisants, ils le sont toujours assez en fait ...non ?


  • A nos fragilités

    http://www.deezer.com/music/track/1065892

    free music






    Puisque nous avons la chance de vivre, il nous est offert d'explorer nos fragilités, piqûres à nos mises à nu, effeuiller nos âmes dépouillées des fards, dévoilées nos faiblesses, acceptés les défauts de nos cuirasses. Renoncer aux limbes et se promettre de se souvenir d'avoir vu, même au coeur des brouillards.
    Explorer, découvrir, devenir.

    Et dévoiler nos cicatrices comme des armes puissantes, témoins présents de nos vécus. Le regard droit planté dans la vie, ne plus avoir peur, savoir. Remercier avant même l'expérience, avant la souffrance et goûter chaque instant baigné de lumière et d'ombre. Et de lumière.

    Coeur grand ouvert, aimer. Aimer tout, même, et surtout, nos fragilités.
    Car celui qui se sait fragile est humblement plus fort que l'ignorant.

    Aimez-vous, mais aimez-vous fragiles.

    fragile,aimer


  • Maxine D. Photographe

    Depuis quelques années grande Fantastic a troqué crayons à dessin contre appareil photo et elle a indéniablement "un oeil" comme d'autres ont un nez ...

    Elle continue à écrire son troisième roman et fait maintenant partie d'un collectif de jeunes artistes : Art Maniaque que vous pouvez découvrir sur Facebook ou My Space.

    Je me dis que ses potes ont beaucoup de chances parce qu'à travers ses photos elle les montre belles et beaux, et ça à ces âges où les métamorphoses ne sont pas toujours des plus faciles, avoir une belle image de soi-même c'est un beau cadeau !

    Thomas-Anthony-8369.JPG


    Mix-II-7622.JPG


    Photo-Maxine-7500.JPG


    Photo-Maxine-7497.JPG

    Memory-Days-6576.JPG



    Je me dis aussi "qu'il est beau beau le monde dans ses yeux", elle le voit ...

    Si vous aussi vous voulez découvrir ses photographies vous pouvez aller là :

    http://belle-epine-photographie.over-blog.com/

    et pour l'encourager, un coup de pouce à sa page là :

    http://www.facebook.com/pages/Maxine-D-Photographie/171500802864903

    La belle jeunesse que voilà ...

    Bravo à toi, bravo à vous tous ...

  • Du bon temps en images










    Et une dernière parce qu'il ya des ici et maintenant et des ailleurs et maintenant aussi et que si le ciel est le même ici et ailleurs, si on est ici on est pas ailleurs ... dommage, une autre fois peut-être ...

    1886335938.jpg
  • Vigne libre

    1409487665.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'automne virginal rougit la vigne.

    Je t'ai plantée, t'ai offert terre et eau. Arrosée d'amour je t'ai vue partir à l'assaut des mailles de mon grillage, j'ai contemplée émue l'ouverture de tes bourgeons, jeunes feuilles enroulées, humides, timides à la caresse de quelques rayons. Bientôt, effrontée, rieuse parfois déroutée, t'appuyant fermement à lui tu as décidé d'aller voir le monde au-delà du grillage.

    Te voilà aujourd'hui imprégnée de superbe, enroulée à ton tuteur et gardien, rougissante sous les promesses d'un soleil ébloui. Au vermillon de l'enfance se mêle rouge passion, enflammée de désir, arrogante d'innocence.

    Que tu es belle.

    Je te regarde partagée, mon grillage restera le tuteur de tes jeunes moments, gardien il n'est plus.

    Je laisse le vent et le ruisseau te porter vers le monde, vole, voyage, chéris ta liberté, les feuilles de la vigne vierge ne doivent pas sécher entre les pages d'un livre et leur souvenir ému fera rougir d'impétueux soleils.




    Découvrez Renaud!