UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aire

  • Aujourd'hui, il y a une semaine, un an.

    1639041609.JPG 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <
    free music


    Au creux de la fin du jour s'égraine le temps qui sépare hier d'aujourd'hui demain. Je me nourris de nuit, envahie de musique, repousser encore un peu la plongée en amnésie, goûter les secondes de vie, une à une, si douces. Faire de ces instants, des trésors.

     

    Qu'importe le bruit des jours si on n'en garde que la mélodie et je plane en souvenirs d'instants qui ne sont plus et dont le parfum teinte mes jours au gré de l'humeur de ma volonté.

     

    Passé te mesures-tu ? N'es-tu que la somme de nos souvenirs vivants et déjà éteints, sourds et si présents.

     

    Passé tu t'inscris en mon coeur chaque jour un peu plus et je m'incline au pied du coup porté au corps au printemps dernier. Mais si je penche, je ne baisse pas les yeux pour autant, regarder en face cette cruelle, en tisser une blanche voile de dentelle, monter, monter, encore.

     

    Et boire jusqu'à en être saoûle à des instants verts et doux, comme à une source fraîche, voir, entendre, être là, le savoir.

     

    Quelques jours aller, partager puis, quand sur la route défile l'ombre couchée des cyprès, trouver l'endroit joli, s'y arrêter comme en songe, allumer la solitude de la pensée d'autres et d'ailleurs. Voler avec délice le temps de l'entre-deux, n'être nulle part et y être bien, n'y être pour personne pour mieux retourner vers vous, comme au creux de la fin du jour quand songe est vie si on le veut ainsi.

     

    Faut-il savoir partir pour mieux revenir. Faut-il savoir revenir pour être libre ?

     

    Au retour arroser les plantes vertes.

    1633964103.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Aire Bras de Zil, kilomètre 125 de l'A7

     

    1898160782.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1543797239.jpg


  • Lyon's week

    Good morning Lyon !!

    Me voilà lyonnaise jusqu'à jeudi avec beaucoup de travail en perspective et peut-être pas beaucoup de temps pour vous rendre visite ou vous écrire ...

    Deux premières choses à vous raconter !

    les aires d'autoroutes accessibles c'est bien, si on peut utiliser les équipements intérieurs c'est mieux !

    Je raconte : C'est l'histoire de petite Marie sur l'autoroute, c'est dimanche et bizarrement l'autoroute est blindée de monde ! après deux fois l'album de Calogéro petite Marie coupe le son de la radio, ben oui avec mes petits bras c'est le son plus fort, moins fort, pas de son du tout et c'est tout pour les règlages du poste :( donc, aprés Calogéro bis je coupe le son et là : wahlou les yeux qui picottent, bailli baillou et si je m'arrêtais un peu ?

    ça tombe bien, voilà la station Total handibip de Porte-les-Valences ! j'abreuve la voiture (oh mon dieuuuuuuuuuuu !!! le prix du plein !) et je me dirige vers l'endroit répondant au doux nom du "petit café" pour prendre un "petit café" ben oui hein what else ?

    Une troupe de charmants jeunes messieurs en survet, casquettes et pit-bulls me tient la porte, souris Marie :)))
    et là en un coup d'oeil je constate que les petits cafés se boivent debout !! et oui il n'y a que des tables très hautes ... ben alors pas de chaise ça aurait pu m'arranger mais des tables à hauteur de ma tête c'est juste bon pour s'auto-scalper !! Je demande à la nana si je peux utiliser une table de la cafet : ben oui dit-elle en me laissant aller vers la cafét qui est ... fermée :(

    Je suis ressortie, dépitée, vaguement mal à l'aise, comme un bibelot qu'on n'ose pas jeter et qu'on met un peu sur le côté de l'étagère ...

    Je retourne à ma voiture et là il y a une troupe de ... motard(e)s tous habillés pareil, avec des Harley magnifiques, ils sont une dizaine, hommes et femmes la petite quarantaine, la bande de potes quoi ! J'ouvre ma voiture, descend la plate-forme et là ben ... c'est l'attraction :)) dans mon dos fusent des "c'est génial ce truc" "incroyable"; c'est vrai que généralement ça fait son petit effet ! Une femme s'approche, me demande comment je ferme la porte, si je suis toute seule, visiblement elle est impressionnée ... elle ajoute " ça c'est une sacré leçon de vie, je vous aide pour la porte ?"

    Je suis repartie sans boire mon petit café ! bailli baillou suis arrivée jusqu'à Lyon ... alors alors, résumons : handibip c'est génial, certaines personnes sont géniales, d'autres moins ... et pour l'accessibilité des lieux ben ... y'a encore du boulot !!!

    Et vous, vous auriez fait quoi à ma place ? café ou pas café ?