UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

asbl

  • 4 jours en Belgique !

    Du projet au souvenir il y a eu 4 jours mais quels jours !

    Patricia a tellement bien raconté l'émotion et la chaleur humaine qui étaient palpables que je vous laisse vous plonger dans l'ambiance ici :
    http://mesyeuxetmamainpourledire.blogs-handicap.com/archive/2009/02/16/les-20-ans-de-horizon-2000-emotion.html

    Pour ma part je reviens gonflée à bloc ! Certes il y eut le voyage, les petites nuits et les grosses journées mais à côté de ça tellement de générosité, de partage, de convivialité, de joie de vivre que le sourire spécial "robe de mariée" ne me quitte plus ! (hé oui il faut aller lire Pat pour comprendre )

    Quelle différence de comportement vis à vis du handicap ! En Belgique j'ai cru comprendre que le handicap se prend en compte plus qu'il ne se prend en charge. Les prises en charge pour le matériel médical me semblent moindre qu'en France, les transports aussi, certes je ne peux pas faire une étude comparative pour avoir parlé avec quelques personnes mais c'est l'impression qui se dégage des conversations partagées avec quelques jeunes et moins jeunes adultes handicapés. J'ai constaté aussi qu'il y avait moins de fatalisme et des caractères volontaires et positifs.
    C'est peut-être une ouverture différente, pour l'accès à l'école une jeune femme me disait que ses parents avaient dû trouver une école accessible, prendre en charge les transports et les soins le temps de midi, un peu "faites-le si vous voulez mais débrouillez-vous" ça peut paraître dur mais c'est peut-être mieux que l'interdiction pure et simple non ? Car c'était il y a plus de 16 ans !

    La prise en compte je l'ai ressentie lors des conférences et les ateliers de travail (ben oui on a travaillé !) j'ai découvert des professionnels complétement à l'écoute, soucieux de s'informer, de se former, de partager leurs expériences. J'ai participé à un débat sur la sexualité des adultes handicapées mentaux en institution et là j'ai assisté à des échanges dont la liberté de parole m'a beaucoup plu. Imaginez plutôt une trentaine de personnes qui débattent dans le calme des critères de reconnaissance du couple, de son officialisation, de l'attribution des chambres de couple. Et ces personnes d'évoquer la complexité de devoir "gérer" les relations quand un des deux partenaires "papillonne" avant que le professeur Michel Mercier ne nous fasse remarquer qu'imposer la fidelité c'était imposer des normes sociétales ou religieuses auxquelles les personnes dépendantes n'adhèrent pas forcément ! C'est compliqué d'avoir une responsabilité sur la vie amoureuse et sexuelle d'une autre personne.

    Compliqué oui mais si on le prend en compte, si on en débat, ça sera déjà mieux vécu que si on le néglige ou l'ignore !

    Le professeur nous a mis 10 ans de retard de plus quand, pour conclure, il nous a fait remarquer que nous avions oublié quelque chose .... tous de se regarder, étonnés, curieux avant qu'il ne nous assène : et l'homosexualité alors ??? Ah ben oui c'est vrai, pas une seule personne n'a évoqué ce sujet, tout occupés que nous étions à faire rentrer les couples dans des voies toutes tracées ! arghhh qu'il va être long le chemin de la pleine acceptation de la différence, de toutes les différences, de toutes les vies !!!

    Une bien belle ouverture d'esprit, de coeur, de ces moments que vous donne envie de mettre les bouchées doubles et de crier une fois de plus à la France : "arrête de te regarder le nombril, tes voisins vivent avec le sourire quand tu en es encore à devoir expliquer que le handicap est une richesse !"

    Alors le coeur débordant d'une énergie renouvelée je dis merci à Patricia de m'avoir permis de participer à cet évènement juste magique, à Serge et toute son équipe, tous ceux que j'ai rencontrés et qui resteront dans mon coeur !

    Allez pour finir une chanson, parce que cette chanson a contribué pour beaucoup à l'émotion générale de la fin du défilé et que je l'entends encore quand je ferme les yeux et qu'un grand sourire semble être figé sur mon visage !

    http://www.deezer.com/track/103762

    Je vous parlerai encore de la Belgique dans les prochains jours, je vous raconterai une chère montagne, la gare de Bruxelles et le service d'assistance et puis le Top-là pour un projet qui me tient à coeur, le petit million d'idées à creuser, des gens à voir, revoir pour consommer avec eux, sans aucune modération : du temps, du bon temps !

    Allez en avant, il y a du pain sur la planche !