UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

films

  • Sexualité et handicap, un article à lire


    Pas de note ce soir mais une invitation à lire cet article de Monsieur André Dupras qui me semble intéressant. Il est un peu long mais sa lecture amène le lecteur à s'interroger sur l'image que certains sont tentés d'avoir de la personne handicapée. Il y est question de sacralisation, d'angélisation puis de façon naturellement liée d'assexualité. Les attitudes décrites ne sont pas sans me rappeler certaines situations vécues mais je ne sais pas encore si j'adhère à l'analyse comportementale qui en est faite.

    Je pense que cet article est intéréssant tant pour les personnes handicapées elles-même pour comprendre que parfois les barrières viennent de l'extérieur, pour toute personne qui souhaite avoir une relation consciente avec une personne handicapée et pour les parents d'enfants handicapés.

    Résumé : Ce texte présente une analyse des représentations sociales de la sexualité de la personne handicapée physique. Des témoignages puisés dans des biographies ou des films permettent de constater que la société demande aux personnes handicapées de s'identifier à une image angélique et lui promet le bonheur en échange. Elle exige le sacrifice de leur sexualité pour leur faire adopter la figure d'êtres asexués qui symbolisent la pureté et la lutte contre le mal. Des personnes handicapées refusent l'état angélique qui les avilit ; elles s'opposent à un monde qui les exclut dans leur identité sexuelle ; elles revendiquent le droit à une vie sexuelle épanouissante. Ces considérations ouvrent des perspectives susceptibles de renouveler la pratique sociale auprès des personnes handicapées.

    Lien : http://www.erudit.org/revue/nps/2000/v13/n1/000012ar.html

    (source : Erudit, Nouvelles pratiques sociales)

    Je souhaite pouvoir échanger quelques réflexions avec vous à ce sujet, sans tabou si possible pour vous ... allez un petit effort !

    Bon allez, on n'est pas des anges et c'est tant mieux, sinon je n'aurais pas 4 angelots à la maison et alors qu'est-ce qu'on ferait le soir venu à l'heure de raconter des belles histoires ?

    b55b826906e9c3487f3416019085f5fb.jpg


    Qui a dit on chanterait une petite turlute ?
    rrrrrrrrrrrrroooooooooooo !!

    A relire : Du corps corvéable à l'âme aimable