UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

humain

  • L'humeur de l'humain

    free music



    Parce que parfois je ne sais pas répondre à cette question, parce que parfois je préfèrerais qu'on ne me la pose pas et que parfois c'est moi qui la pose en ayant une idée de la réponse que j'attends.

     

    ça fait un moment que j'ai envie d'écouter de plus près ce qui se cache derrière cette question qui se résume souvent en deux mots de deux lettres.

     

    4 lettres pour une introduction mystèrieuse à souhait, où on peut sentir que ces 4 lettres là cachent en leur sein la complexité de l'humain, de l'humeur de l'humain.

     

    ça va ?

     

    4 lettres pour un défi.

     

    Parce qu'il y a celui qui pose la question et celui qui la reçoit, parce qu'il y a le ça qui cache ceci et celà et que le va se donne et s'entend au choix.

     

    ça, ouvre-toi ! que caches-tu là ? mon moi physique, mental, la vie qui en découle, les liens qui nous unissent où nous défont, cet infime tout en société, dans un pays, le monde, l'infini sidéral ? ça serais-tu si petit que tu finisses en tu ? ça serais-tu si grand que l'immensité de ton étendue te rende bien inabordable et le ça sans bord déborde si largement de ses deux lettres.

     

    Va, je ne t'en veux point de me harceler, va pour s'en aller un peu plus loin dans le champ de la conscience, va comme une invitation à un voyage au pays de nulle part, va sans début ni fin, juste pour apprendre à voir autour ceux qui balisent le chemin comme autant de point de repères pour définir chacun notre reférentiel de la vattitude.

     

    Du ça va supplique, comme une prière à la rassurance, celui qui se pose oreilles ouvertes et suppliant un oui libérateur, consolateur, caresse à nos angoisses.

    Au ça va impérieux, inconditionnel, obligatoire, qui ne souffrira qu'une unique et affirmative réponse, attend-il seulement une réponse ?

    Puis le ça va miroir qui n'attend de la réponse que l'écho, comme une oreille tendue à soi-même, laissant le spectateur muet comme seul témoin de nos humeurs.

     

    ça va, peut-être ne veux-tu rien dire ! est-ce pour celà que je ne te trouve plus de réponse ? et puis pourquoi faudrait-il que ça aille, ne pourrait-on pas se contenter d'être ? To be or not, to be is the question !

    Ne me demandez plus si ça va mais si je suis, ne me demandez pas comment je suis mais qui je suis. Alors je vous dirai peut-être qui je choisis d'être plus que comment j'y vais, insondable immensité de l'être, utopie naïvement réductrice des hommes qui se contentent d'entendre des ça va, une simple question.

     

  • Le livre que j'ai fini ...

    3e5a7217239c77fc6aa1e065401e5f79.jpgVoilà un mois je pense que son sourire me nargue à chaque fois que j'ouvrais mon blog et bien c'est fini papa Schutz va aller dormir sur l'étagère du salon ! Et oui tout arrive j'ai donc fini L'élément humain de mon pote Will(moi, private joke) et je vais donc pouvoir passer à autre chose tout en digérant lentement je le sais bien ce pavé sur la confiance en soi, l'estime de soi le tout lié forcément à la conscience de soi c'est à dire en l'occurence moi, moi et moi ..... le tout pour mieux aborder la relation à l'autre et plus précisément nos réactions face à l'autre, nos peurs primaires d'être rejeté, ignoré ou ... argh j'ai déjà oublié le 3° !! dites voir vous ne croyiez quand même pas que j'allais vous faire un résumé du livre hein ???

    Z'avez qu'à le lire aussi ! si, il faut un peu de temps et puis pas trop sommeil et puis avoir envie de la gagner cette fichue confiance en soi dont on sent bien qu'elle est une clé à nos embrouilles.

    Allez parce que je suis une fille sympa trois mots pour vous donner envie de le lire : ouverture, inclusion, contrôle.

    Dans un mois devoir sur table, je relève les copies le 9 février !