UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

humour

  • Les filles en rient

    Ce soir en fin de repas : c'est une nouvelle habitude que nous avons prise : Mes fantastics et moi nous attardons un peu autour de la table, ça papotte entre filles, ça rigole des gars, ça échaffaude des plans et des rêves et aussi culture générale (Fantastic N°2 adore l'Histoire et nous fait les remake de"mon prof d'histoire a dit", j'écoute admirative déplorant ma mémoire de poisson rouge en la matière) et aussi livres, films. En d'autres mots que du bonheur, comme de vivre avec 4 copines à la maison ..bon il faudra qu'on fasse attention à l'homme de la famille qui a tendance à s'éclipser, dérouté par les rires gras que seules les filles savent avoir parfois :))

    Ce soir nous étions branchées proverbes et dictons avec explications de texte à l'appui, le tout en imitant Florence Foresti qui est notre idole.

    Je lance alors "chat échaudé craint l'eau froide" et là ma grande Fantastic de nous lâcher un cultissime "c'est qui Chaudé" je vous laisse imaginer le fou-rire général qui s'ensuivit !

    Fou-rire contenu à grande peine par Fantastic N°2 qui ne veut pas qu'il soit dit qu'elle puisse rire aux dépends de sa soeur, elle glousse. Elle dit alors "rrrooooo (oui c'est de famille) je n'aime pas mon rire ça ne fait pas de bruit", grande Fantastic décidément en pleine forme ce soir nous lâche alors : "elle rigole en mode vibreur"

    Moi je vous le dit on ne s'ennuie pas à la maison, d'autant que la relève est assurée avec une fantastic N° 4 (5 ans) qui affirme que E. il embrasse mieux que P. (son ancien amoureux) parce que P. "il est trop baveux" et toc recalé au test du bisou P. !!

    Allez ce soir juste pour le bonheur des zygomatiques de mes filles :





    Et si ce soir on rigolait un peu ? oui je sais la crise, la bourse, le grand plongeon ... rire ce soir qu'est-ce qu'on risque hein ?

    Allez une petite blagounette ?

  • Mines

    Hier coiffeur. Oui, oui on dirait bien que je fais une note à chaque fois que j'y vais à croire que plus mes cheveux sont courts et plus mes pensées sont longues :))

     

    Pas super envie de sortir de mon nid avec ce vent froid à faire geler les primevères mais tâche planifiée doit être faite pour mieux être rayée du carnet de route, roule ta carcasse jusqu'à ta voiture, jusqu'à Pertuis, jusque chez "il est trop fun mon look"

     

    Trois quart d'heure d'une attente délicate entre les bacs à shampoing et le support pour magazines : pas de "place d'attente" prévue pour un fauteuil en plus de tous les fauteuils pas roulants du salon alors j'hésite entre faire face aux patients clients alignés sur le banc ou leur tourner le dos et faire face aux bienheureux qui sont déjà au shampoing et dont je ne vois plus que les narines et les mains qui ne savent pas où se mettre non plus !!!

     

    J'adopte l'attitude "plongée en sac à main" histoire de faire quelque chose ou au moins d'en avoir l'air et là je tombe nez à nez avec ... mon nez, mon nez de clown qui ne me quitte jamais, sourire :) parfois je me demande quel effet ça ferait si là d'un coup hop je relevais la tête avec mon joli nez rouge vermillon ? re-sourire :)

     

    Viens mon tour et là, la claque, que dis-je la claquasse, l'uppercut ! Ma tête dans l'insolent miroir sous les sunlights ! Nom d'une pintade ! C'est quoi cette tête Marie ? mais c'est pas vrai ça je suis de la même couleur que mon gilet : grise non gris, j'ai même perdu le "e" en route ... la tête des lendemains de fête mais ... sans la fête, arghhhhh ! Je tente un pauvre sourire qui me fait penser à Nikita et cette magnifique scène de "j'ai oublié comment sourire". Pour un peu je me filerai une pièce si j'avais un chapeau... mais j'ai pas de chapeau.

     

    Coupe, coupe, cou...hé non pas trop quand même, je risquerais de devenir sage, là, d'un coup dans ce salon de coiffure. Les gens assisteraient à cette sublime métamorphose d'un être tâtonnant dans le noir, essayant de trouver sa route les yeux cachés sous ses cheveux à un être de lumière éclairant le chemin mieux que le phare d'Alexandrie, Alexandra rha et les sirènes chanteraient encore la même mélodie wo wo wo, la lumière du phare d'Alexandrie qui fait naufrager les papillons de ma jeunesse ! Non ne coupez pas plus ... ça ira.

     

    Un petit coup dans le dos avec le miroir pour voir derrière ... nan de dos ça se voit pas que j'ai triste figure ?? SI !!!

     

    Sac à main, carte bleue et ... nez de clown, re-re-sourire :)

     

    Salomé et Eva reviennent du magasin d'en face où je les avais envoyées pour voir les poissons, les oiseaux et les lapins nains ... je sais c'est encore pire que le zoo mais le coiffeur c'est MON moment à moi TOUTE SEULE, ma demi-heure psycho-philosophique. Problème : plus les cheveux sont courts, moins ça dure longtemps, il faut apprendre à penser long mais vite !

     

    Alors je prête très exceptionnellement mon nez rouge à Salomé qui fait le clown pour Eva, elle fait ça très bien avec les gestes et les mimiques et le "bonjour les petits enfants" et comment tu t'appelles ? et Eva de répondre "je m'appelle Eva" complètement dans le jeu, rajoutant des "hé monsieur clown pourquoi tu montes en voiture avec nous ?" lol, mdr, ptdr, sourire ... rire !

     

    Puis la note précédente et le commentaire de Cleanette qui a une mémoire incroyable ! cette question existentielle tu nous l'as déjà posée Marie ! Ouille ... pas coupés assez courts les cheveux ....

     

    Bilan : je fais un tour dans mes archives de blog et là je relis quelques notes et je me dis que j'ai perdu un truc en route ... la légèreté ! c'est lourd, c'est lourd, ça rame mais n'avance pas et le phare d'Alexandrie fait naufra.....arghhhh ! à tel point que je m'en répète !!

     

    Il faut agir vite !! Envoyez-moi tous vos power-points bidonnants (non là je blague hein ..), toutes les vannes de toto ou mieux un power-point de Toto qui s'est fait teindre en blond !! Il faut la ré-animer, mettez lui le masque à gaz hilarant, c'est le boyau de la rigolade qu'est pas ouvert (très vieille blague familiale qui me vient de ma grand-mère quand petits ou grands prenaient mal de l'humour au second degré), voilà j'ai bien envie de retrouver mon sourire, vous savez celui de la photo !

     

    Alors comme j'ai dit l'autre jour, rions un peu, rions encore, à la santé des hommes forts !

     

    Et conclusion : Quand t'as pas bonne mine, va t'acheter des crayons, mais alors de couleurs hein les crayons ....

     

    Bonne fête de Pâques à tous ceux qui fêtent Pâques, aux autres pas de chocolat, pas de crise de foie :))

     

     

  • Le jeudi c'est Marioli !

    Une fille pratiquant le LPC* flânait dans un magasin avec ses soeurs, l’une sourde et l’autre entendante.
    Et une chose amenant l’autre, un gars intéressé par le LPC (ou sa soeur ?) vient vers elles et se met à blablater avec la soeur entendante (naturellement...) et demande : "C’est formidables ces signes, c’est quoi ? C’est le langage du braille ?"

     

     

    Un sourd va chez le coiffeur. Il enlève ses appareils auditifs et les pose sur la table.
    La coiffeuse commence à lui couper les cheveux mais lui parle en même temps, il ne comprend pas.
    Elle répète plusieurs fois, mais sans résultat.
    Et tout d’un coup, elle a une idée, elle prend les appareils, les approche de sa bouche, et crie : " Et là, vous m’entendez ?!"

     

     

    L'occasion de découvrir le site de l'Association française d'information et de défense des sourds s'exprimant oralement : afideo ici : http://www.afideo.org/article.php3?id_article=285

    * Langage parlé complété