UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

individualité

  • Individualité et dépendance



    L'Homme est un être grégaire mais la population mondiale, des continents, des nations, des régions, des départements, des villes et villages, la famille, le couple n'a de sens que si chacun accorde de la valeur à son individualité. Sans "je" pas de "nous". Force est dans le "nous" de respecter les "je" qui le compose. Si toutefois le "je" dépend du "vous" pour vivre, l'équilibre devient plus complexe. Le vous possède un pouvoir aliènant sur le "je" qui se doit sinon de vivre libre mais d'exister libre.

    Qu'est-ce qui fait que le "je" existe ? Cette incroyable force en chacun de nous, en chaque "je", la liberté de penser, la liberté d'être. Tant que nous nous laissons des choix, nous existons même si le choix se résume au comportement que nous adoptons pour subir l'aliènation du "vous".

    Mais comment faire pour accepter la dépendance au "vous" sans en ressentir une reconnaissante colère. Est-ce là que le "je" doit brûler force et courage. Chaque jour sur le métier tu remettras ton ouvrage .... et pour que l'équilibre soit stable il faudrait que ce "nous" marche à quatre pattes et s'il marche sur la tête c'est un jeu où il y a tout à perdre.

    Je suis dans le jeu, et vous ?