UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

luberon

  • Imagine

    auribeau,maxine decker

    Copyright © Maxine Decker

     

    Imagine

    Il y aurait l'absence, tue et je serais, là. 
    Il y a ici le banc, trop petit paraît-il,
    Est le silence, je m'y assois, encore, 
    Si j'ignorais, jusqu'alors, son existence 
    Éternelle fulgurance, de mémoire, subtile 
    L'homme derrière,  moi et le bois mort
    L'arbre à l'ombre douce, berce l'âme
    Seule. La lumière vit. Inonde l'essence,
    Au fond, le coeur des fleurs denses. Immobile,
    Tuer las le mal, d'une mauve souffrance
    Indolence vague au souffle. Visible, là.
    Tu es. Mon amour, infini. Sois encore.

     

  • Douce mélancolie

    Juin s'est effacé sur un printemps discret tout enrobé de pluie. Les cahiers dorment au fond des cartables oubliés aux pieds des bureaux, c'est l'heure chaude de l'année. Le jour stridule et la nuit embaume, les pierres exhalent leur parfums brûlants et les grands arbres immobiles accueillent l'abondance des jours. Hommes et bêtes écrasés de chaleur redécouvrent émerveillés le frais bonheur du petit matin et la douceur des longues soirées dans l'attente d'un souffle d'air porteur d'un nu sommeil.

    grands arbres.jpg



    Mes petites sont parties pour une dizaine de jours dans la lointaine Lorraine, est-ce leur absence, la fin d'une année scolaire qui scande les années ?

    Douce mélancolie.

    mes petites.jpg



    En attendant les vacances aoutiennes, lire de la poésie de Keats et sentir grandir en moi une impétueuse envie d'écrire, regarder les doigts de ma grande courir sur le clavier des heures durant, magie de l'écriture partagée, sourires complices.

    Clavier Maxine.jpg



    Que de chemin parcouru avec vous, des pages s'écrivent puis se tournent. Écrivons en couleurs les pages de cet été, deux projets photo, des retrouvailles prochaines avec ma soeur qu'il me tarde de prendre dans mes bras, des retrouvailles épicées avec les amies insulaires, une rencontre espérée avec Laurence des blogs, des sorties improvisées comme cette longue promenade dans notre magnifique Luberon qui nous a menés dimanche soir des champs de lavande de Bonnieux, à Gordes puis à l'abbaye de Senanque baignée d'un soleil rouge écarlate.


    bonnieux.jpg


    senanque.jpg


    coucher de soleil.jpg


    Quel bonheur d'avoir pu, ce soir, partager un peu de moi avec vous (entre deux attaques de moustiques !!!)

  • Couleurs des mots en Provence



    Voilà c'est fait, nous avons vernissé hier l'exposition de peintures et poèmes des adhérents de l'association Handi Provence dont j'ai l'honneur d'être vice-présidente.
    Sous la présidence de Madame Marie-José Amblard et de Monsieur le maire de Pertuis lui-même handicapé nous avons inauguré cette exposition qui va durer une semaine.

    J'ai donc mis sous verre mes mots illustrés pour certains avec les photographies de ma plus grande fantastic.

    Ben ça fait quelque chose ... me suis un peu cachée pour observer les visiteurs, ceux qui regardaient sans lire et puis ceux qui se mettaient assis et qui restaient là, absorbés, dans mes mots .... pfiouuu ça fait un drôle d'effet, c'est vrai qu'avec vous j'ai la joie de vos commentaires mais là de les voir comme ça ....

    Et puis il y a eu cette petite dame toute fluette, avec ses cheveux si blancs (on la voit sur une des photos) qui est venue vers moi et qui m'a dit :"l'éphémère, c'est si beau, je suis émue" et moi du coup j'étais toute chose, c'est quelque chose quand même d'émouvoir une dame qui a du en lire tellement d'autres des mots. J'ai eu envie de lui offrir, là tout de suite, décrocher le tableau et puis lui donner, je ne l'ai pas fait hein mais ça m'aurait fait vraiment plaisir.

    Bon je vais essayer de joindre les fichiers tels que je les ai imprimés, jeudi soir à 23h00 j'étais en train de les mettre sous-verre en utilisant des chemises en papier pour faire les fonds parce que ma portière de voiture est ENCORE en panne et que je n'ai pas pu aller acheter des cansons, quand il a fallu que je nettoie une des vitres sur laquelle le papier avait collé je me suis demandé ce que je faisais là à une heure pareille, maintenant je sais, c'était pour offrir une émotion à cette petite dame.

    C'est elle que je remercie.

    Bon nous sommes dimanche fin d'aprem, j'ai fini ma présentation de sensibilisation à l'accessibilité pour le groupe immobilier (même pas le trac brrrrrrr), m'en vais faire ma valise, départ mardi au petit matin pour Lyon puis Nancy, puis retour samedi début d'aprem, mes fantastics vont devoir se débrouiller seules après l'école en attendant le retour du père, ça va bien se passer :)

    Je vous retrouve donc le WE prochain sauf si j'y arrive d'ici là ...

    Ben on verra bien ..

    Va me falloir un peu de courage cette semaine, suis bien preneuse de quelques compliments, encouragements, bourrage de crâne I'm the best et tout et tout :)))

    PS et bien il y a une erreur sur le slide, les peintures de Milly ne sont pas les siennes, ce sont celles de Diane, et j'en ai pas de Milly ni de Gisèle d'ailleurs, désolée les filles :(

    handiprovence Douleurs.pdf

    handiprovence Filer si Bas v2.pdf

    handiprovence le secret.pdf

    handiprovence vent de sable.pdf

    handiprovence que le meilleur rouge l'emporte.pdf
  • Arche de Noé

    Chaleur !

    Bon cette fois plus aucun doute possible 37,2 c'est bel et bien l'été et je ne vous parle pas de ma température corporelle (rassurez-vous) mais bien de la température qu'il faisait samedi à .... 19h30 !!!

     Alors dans l'ordre nous avons traversé : une soirée pour moi chez des amis vendredi soir avec comme invités surprise des hordes de moustiques gros comme des mouches et toute une famille de hérissons, j'ai bien une photo mais là j'ai la flemme, je ne bouge plus que le strict nécessaire ...

     un samedi partagé entre magasins pour préparer la fête du dimanche et regarnir la piscine en objets flottants dont une tortue géante et fête de la musique au village entre hirondelles et canards, rrrooo je blague ... (j'ai entendu Chachou chanter : la fille de Nath et bien elle a une très jolie voix, très juste)

    un dimanche plein d'amis pour fêter les 11 ans de ma copine Blanche qui un jour, il y a 6 ans, est venu près de moi alors que j'accompagnais une sortie de classe, a glissé sa menotte de petit poussin dans la mienne et m'a dit :"je voudrais tant être ton amie". Alors depuis on est amies et du coup je suis aussi amie avec la maman de Blanche (Magali si tu nous regardes) et toute la famille !! Sauf que tout ce petit monde va partir fin août vers de nouveaux horizons dont certains vers l'île de la Réunion ... youpiiiii pour eux, bouhhhhhh pour nous !! Encore une chouette famille qui s'en va dans les îles, Michèle, il va y avoir de la concurrence dans les offres de vacances :)  )

    Un dimanche bien arrosé dans tous les sens du terme et une grande nouvelle : Vava nage comme un poisson !! (enfin presque : des fois elle est encore un peu en mode sous marin mais des beaux progrès aujourd'hui !!)

     

    Bon alors je résume : moustiques, hérissons, tortue, hirondelles, canards (si si), poussin, chouette, poissons, quelques écrevisses en fin de journée, quel week-end animalier ! Je crois même avoir croisé un chameau et quelques soiffards (vous ne connaissez pas cette drôle d'espèce ?? )

    A cette heure je suis plus mouton que lion !

    Je voulais vous écrire une note sérieuse sur le handicap voleur de temps, ça sera pour demain, je vais dormir en espèrant ne pas voir trop ... d'éléphants roses !!

     

    Bon si je vous cueille lundi matin (parce que là l'heure des poules est passée depuis trèèèèèèèès longtemps) que la force du tigre soit avec vous !