UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maxine decker

  • Fantastiques Fantastics

    Une note pour saluer les performances scolaires des 4 Fantastics qui ont toutes réalisé une année chargée d'efforts et de réussites. La rentrée prochaine sera placée sous l'emblème d'une deuxième année à Aix (ou d'une première année pour cause de réorientation en cours d'examen), d'une terminale S,d'une 3° et d'un CM2, trois fins de cycle sur 4 !!!

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    maxine decker,salomé decker,lola decker,maxime sandeau

    Mes Fantastics filles je vous aime et vous remercie pour tout le travail scolaire fourni cette année, encore bravo !

    Je vous remercie pour tout l'amour que vous me donnez et pour votre implication auprès de moi. Je mesure les sacrifices faits avec le sourire "c'est normal maman", je mesure votre légitime inquiétude quant à mon avenir, au vôtre. Jusqu'ici l'amour nous a portées, nous irons, grâce à cela, bien au-delà.

    Un grand bravo aussi à Maxime de Laurence reçu brillamment comme bachelier, il est fantastique ce gars dit ma grande :)

     

    Vous pouviez le faire et vous l'avez fait, avec les honneurs :)

    Vous pouvez être fiers de vous les enfants !

     

  • Des livres Moi !

    Quelques livres de répit ont égayé mon été. Certains que je lis petit à petit pas, comme le pavé d'Irvin Yalom "Thérapie existentielle" qu'il est nécessaire de distiller tranquillement pour en tirer l'essence, cet autre que j'ai consommé "le jeu de l'ange" de Zafon qui m'a évadée à nouveau jusque dans la vieille Barcelone ensorcelante et puis, et puis le deuxième livre de Maxine. C'est fait, ma grande Fantastic à commis son deuxième livre "Osmose".

    Quel bonheur de trouver dans ses lignes l'écho de mes pensées, mais pas comme on recrache une leçon trop bien apprise,non, des pensées faites siennes, approfondies sous son regard lucide, observées avec son propre angle de vue et puis surtout, surtout, données avec ses mots, simples, doux, impitoyablement forts et percutants.Pas de sujet tabou, de l'abandon à la mort en traversant des vies d'amour, des vérités à facettes. Cette fois il faut que je cherche un éditeur, vraiment. Pour le premier mes deux tentativettes avaient échoué, là elle compte sur moi je dois y mettre toute ma volonté et c'est bien ce que je compte faire !

    Pour le moment je vais rejoindre la poésie de François Cheng dans "Le dit de Tian-Yi" ; ses poésies du "livre du vide médian" lues l'année dernière sont, depuis, toujours à portée de regard tout comme celles de l'Ode à un rossignol" de Keats.

    Depuis toujours lire m'évade et me transporte, lire délivre et vous ?