UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

merci

  • Six cent notes

     

    Six cent pages dans ce cahier, vertigineux colimaçon de mots en palier, reliés en cordon tressé vers l'ombilicale chaleur. Précieux phare du veilleur, fenêtre sur âme en ligne, repêche-moi ici, ailleurs. Six cent notes se balancent dans mon carnet. Funambule noctambule, écrire à la craie sur la voûte céleste, suspendue à un fil, pourvu qu'il soit de vie ou de lune. Rire, pleurer, jouer, aimer, écrire encore. Conjugaisons harmoniques aux cartes de mon ciel, grimoire de l'invisible à portée de vue, à mille lieux des lilas respirer leur chant et dire la prose comme une clé d'émoi. Du fond de moi à toi, aux étoiles, en pirouettes de couleurs, en blanches nuits, en cris de silence, larmes en papier, rires en paillettes, danse des bonheurs, verbiage incessant des douleurs. Clavier à nez de clown pour papyrus bavard et partageur.

    Et si la six centième ici se dit c'est que celui qui lit, relie à lui autant qu'à elle, celle qui, ce soir pour ceux-ci, scintille ces six si justes mots : VOUS ICI, SIX CENT MILLE MERCI !

  • Mes mains pour toi


    Découvrez Léo Delibes!


    Imaginez un village en Provence au pied du Luberon, c'est l'automne, les cheminées commencent à fumer, la buée des carreaux adoucit le coeur des maisons.

    Imaginez une association au coeur de ce village, justement cette association s'appelle "Ass de coeur", elle est encore jeunette mais son dynamisme et sa joie de vivre lui ont déjà taillé une belle réputation. Cette association elle a un objectif qui lui tient à coeur : aider les personnes handicapées du petit village parce qu'elle sait qu'il y en a plus qu'on ne croit.

    Mais cette association elle veut atteindre son but comme on jouerait au flipper, elle se dit qu'en passant elle pourrait bien atteindre d'autres objectifs, comme par exemple récolter des fonds oui mais en organisant des fêtes pour tout le village, organiser des fêtes oui mais pour tout le monde, y compris les résidents du foyer de vie, organiser un concours de chant oui mais comme ça on parlera aussi du handicap, de la fratrie, de l'amitié. Bref c'est une petite association qui déborde de VIE.

    Imaginez maintenant une soirée, une soirée un peu particulière, une soirée déguisée et surtout la première soirée durant laquelle l'association va remettre pour la première fois des aides à des personnes handicapées.

    Une aide pour Tanguy parce que cette association est née par et pour lui et ... une aide pour moi. Quand on veut apprendre à donner il faut savoir recevoir. J'ai beaucoup reçu. J'ai reçu une aide financière pour des travaux de salle de bain, j'ai reçu une grosse bouffée d'amitié de la part de tous ceux qui étaient là et de tous ceux qui ont bossé pour l'association et puis j'ai reçu un cadeau très particulier.

    Gilles le papa de Tanguy est un homme plutôt discret, il m'a déjà dépannée plus d'une fois pour mes soucis de voiture et toujours un petit mot comme "on est là juste à côté, si tu as besoin tu sais que tu peux nous appeler". Oui je sais Gilles et c'est vraiment bon de le savoir.

    C'est au moment de quitter la fête que Gilles s'est agenouillé devant moi.
    Il a levé ses mains devant moi "Marie, mes mains elles sont pour toi, pour les travaux, tu me dis quand et je serai là".

    J'ai reçu ses mains en cadeau, moi qui n'en ai presque plus, quel incroyable trésor.
    et l'émotion soudain m'a serré la gorge et fait briller les yeux.

    Alors moi qui aime les beaux gestes et qui perd mes mots devant ce geste là, je voudrais juste ce soir dire à Gilles un mot simple mais du fond du coeur : MERCI .