UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

senanque

  • Douce mélancolie

    Juin s'est effacé sur un printemps discret tout enrobé de pluie. Les cahiers dorment au fond des cartables oubliés aux pieds des bureaux, c'est l'heure chaude de l'année. Le jour stridule et la nuit embaume, les pierres exhalent leur parfums brûlants et les grands arbres immobiles accueillent l'abondance des jours. Hommes et bêtes écrasés de chaleur redécouvrent émerveillés le frais bonheur du petit matin et la douceur des longues soirées dans l'attente d'un souffle d'air porteur d'un nu sommeil.

    grands arbres.jpg



    Mes petites sont parties pour une dizaine de jours dans la lointaine Lorraine, est-ce leur absence, la fin d'une année scolaire qui scande les années ?

    Douce mélancolie.

    mes petites.jpg



    En attendant les vacances aoutiennes, lire de la poésie de Keats et sentir grandir en moi une impétueuse envie d'écrire, regarder les doigts de ma grande courir sur le clavier des heures durant, magie de l'écriture partagée, sourires complices.

    Clavier Maxine.jpg



    Que de chemin parcouru avec vous, des pages s'écrivent puis se tournent. Écrivons en couleurs les pages de cet été, deux projets photo, des retrouvailles prochaines avec ma soeur qu'il me tarde de prendre dans mes bras, des retrouvailles épicées avec les amies insulaires, une rencontre espérée avec Laurence des blogs, des sorties improvisées comme cette longue promenade dans notre magnifique Luberon qui nous a menés dimanche soir des champs de lavande de Bonnieux, à Gordes puis à l'abbaye de Senanque baignée d'un soleil rouge écarlate.


    bonnieux.jpg


    senanque.jpg


    coucher de soleil.jpg


    Quel bonheur d'avoir pu, ce soir, partager un peu de moi avec vous (entre deux attaques de moustiques !!!)