UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sexualité

  • Petite Marie grimpe au plafond

    Quand on existe sur la toile on finit par rencontrer une araignée, normal ! Cette araignée là est toute particulière, elle raconte des histoires. De belles histoires. Cette araignée là tisse du lien et comme elle est joueuse elle invite des amis à grimper au plafond, emballés, ficelés, ils restent là suspendus et ravis de voir le monde d'un peu plus haut sous le regard bienveillant de l'araignée.

     

    Aujourd'hui c'est mon tour, à onze heures je grimpe au plafond ! Vous voulez voir ça ? Alors rendez-vous ici dans une heure !

     

    Edit de 11h00 : Oh Marie au plafond !

  • Amour & Handicap mental

    Bonjour à tous,

    Je vous invite aujourd'hui à prendre part à une discussion débat autour d'un sujet tabou parmi les tabous, le handicap mental, le droit d'aimer et le droit à la sexualité losqu'on est reconnu mentalement irresponsable.

    Avant de nous rejoindre vous pouvez lire et réagir à l'édito de catherine Neykov qui co-anime le forum

    ici : http://informations.handica.com/art-editorial-handica-1.2.0.0-2474.php

    sinon le débat ça se passe sur les forums d'Handica ici : http://www.handica.com/forum/viewtopic.php?t=2963&sid=9b4b1ec023b5af7f82f80e3844a33868

    Je vous dis à tout de suite, et vous quand l'amour vous foudroie, vous sentez-vous encore mentalement responsable ?

  • Sexualité et handicap, un article à lire


    Pas de note ce soir mais une invitation à lire cet article de Monsieur André Dupras qui me semble intéressant. Il est un peu long mais sa lecture amène le lecteur à s'interroger sur l'image que certains sont tentés d'avoir de la personne handicapée. Il y est question de sacralisation, d'angélisation puis de façon naturellement liée d'assexualité. Les attitudes décrites ne sont pas sans me rappeler certaines situations vécues mais je ne sais pas encore si j'adhère à l'analyse comportementale qui en est faite.

    Je pense que cet article est intéréssant tant pour les personnes handicapées elles-même pour comprendre que parfois les barrières viennent de l'extérieur, pour toute personne qui souhaite avoir une relation consciente avec une personne handicapée et pour les parents d'enfants handicapés.

    Résumé : Ce texte présente une analyse des représentations sociales de la sexualité de la personne handicapée physique. Des témoignages puisés dans des biographies ou des films permettent de constater que la société demande aux personnes handicapées de s'identifier à une image angélique et lui promet le bonheur en échange. Elle exige le sacrifice de leur sexualité pour leur faire adopter la figure d'êtres asexués qui symbolisent la pureté et la lutte contre le mal. Des personnes handicapées refusent l'état angélique qui les avilit ; elles s'opposent à un monde qui les exclut dans leur identité sexuelle ; elles revendiquent le droit à une vie sexuelle épanouissante. Ces considérations ouvrent des perspectives susceptibles de renouveler la pratique sociale auprès des personnes handicapées.

    Lien : http://www.erudit.org/revue/nps/2000/v13/n1/000012ar.html

    (source : Erudit, Nouvelles pratiques sociales)

    Je souhaite pouvoir échanger quelques réflexions avec vous à ce sujet, sans tabou si possible pour vous ... allez un petit effort !

    Bon allez, on n'est pas des anges et c'est tant mieux, sinon je n'aurais pas 4 angelots à la maison et alors qu'est-ce qu'on ferait le soir venu à l'heure de raconter des belles histoires ?

    b55b826906e9c3487f3416019085f5fb.jpg


    Qui a dit on chanterait une petite turlute ?
    rrrrrrrrrrrrroooooooooooo !!

    A relire : Du corps corvéable à l'âme aimable

  • Corps et âme

    Du corps corvéable à l’âme aimable. 

     

    Car nous sommes faits de chair, de muscles, d’os et parfois de titane mais aussi de cœur, d’esprit, d’âme et parfois de conscience nous voilà soumis aux regards, aux gestes et parfois à l’amour de l’autre.

    Vivant cet amour, et de l’âme et du corps, il faut apprendre à comprendre, savoir recevoir, pouvoir se donner. Mais quand le corps à grands cris hurle à l’âme son mépris, se cabre et refuse la caresse offerte ; tout le jour martelé, épuisé et soumis il a usé l’esprit de trop d’influences, pourquoi à cet instant pourrait-il en dire autrement ? Et l’esprit saturé n’entend plus sa parole, il a rompu la digue entre lui et le sol, il vagabonde libre mais seul.

    Seulement la patience, l’amour et le respect auront victoire sur ce maudit corps tant aimé, lentement apaisée ma peau si je peux, dénouer mes sens pour raviver les liens entre émoi et moi.

     

     

    Réconcilier le corps et l'esprit, donner autre chose que du soin, accompagner la personne dans tous les aspects de sa vie c'est l'enjeu du débat sur les aidants-sexuels, vous pouvez retrouver un article à ce sujet sur Andy.fr ICI

    et sur le site du colloque Dépendance physique, intimité et sexualité ICI

     

    c500e801aa8eb18e620e4aabea331008.jpg