UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vacances

  • Pfuiiiit un mois ...!

    Wahou mais qui a laissé le pied sur l’accélérateur ?

    Parmi les épisodes manqués il y a :

    Juillet boulot : cette année encore je prends mes vacances en août et juillet s'étire à qui mieux mieux ...

    Juillet gîte et convives : joyeusement entrecoupé par une semaine aux accents lorrains quand mon papa, ma soeur, deux titous et son compagnon sont venus chercher de la chaleur qu'ils n'ont pas forcément trouvée, qu'à cela ne tienne on a eu de la chaleur humaine et des degrés viticoles, une soirée dans les vignes, une haie taillée au cordeau, une soupe au pistou avec tout le village sous le cèdre, puis des au-revoir ... oh c'est bien court une semaine ...

    Juillet Lyon boulot mais pas seulement : 5 jours passés dans I love Lyon, avec la chère équipe pour le boulot et un week-end partagé avec Niko & Jess, chez Niko & Jess qui viennent d'emménager dans leur brand new appartement spécialement choisi pour que je puisse y aller ... si si moi je vous le dis il y a des attentions qui touchent vraiment vraiment beaucoup, finie la solitude hôtelière, bonjour soirées de discussions à refaire le monde entre tellement plus que collègues. Un week-end partagé avec eux, leurs amis, une partie de chabadabada, des tous petits parce qu'ils sont à l'âge des poupons et ma grande qui est venue me rejoindre après le constat que parfois l'amitié ça s'effiloche surtout quand alcool et drogue prennent possession des jeunes esprits. Un lundi au bureau avant de retrouver les Fantastics du milieu qui se sont débrouillées comme des chefs !!

    Juillet et la garde d'enfants : juste quelques mots simples, Eva devait partir deux semaines, cette idée m'a torturée de longs jours à l'avance, certaines étapes sont juste trop violentes, elle était donc partie quand je suis allée me ressourcer à Lyon et elle est finalement rentrée le lendemain de mon retour, elle doit repartir la 4° semaine d'août mais j'aurai repris le boulot ...

    Juillet et la sciatique tique : Faudrait pouvoir relâcher les tensions, poser un peu de charge, viiiiiiite ...

    Et puis enfin les vacances depuis vendredi dernier, diantre une semaine déjà consommée mais bien remplie d'activités avec les filles, sorties entre copines, rangement, rangement, rangement en attendant les aoûtiens ...

  • Les retrouver ...

    Allez encore une journée de travail et je serai en vacances jusqu'au 28 !!!

    Premier objectif : partir en Lorraine pour aller chercher les filles qui sont en vacances ches mes parents depuis ... depuis trop longtemps, en passant on récupère notre grande qui est repartie à Lyon pour quelques jours, TGV puis bus toute seule, ça y est elle devient de plus en plus autonome. Et cette fois elle ne s'est pas retrouvée au poste ... ??

    Ben oui encore un épisode que je n'ai pas eu le temps de vous raconter !! En fait c'est début juillet, elle attendait son TGV pour rentrer à la maison après quelques jours passés à Lyon (telle mère, telle fille !!) accompagnée par son amie Morgane et un copain ... 5 policiers et un contrôle d'identité plus tard les voilà tous les 3 au commissariat de la gare, cause : Morgane n'a pas sa carte d'identité sur elle !! Là ils ont eu droit à une fouille complète et ma grande a été emmenée en cellule (!!!!!) pour vider sa valise, Morgane en larmes a été gardée au poste jusqu'à ce que son frère vienne la chercher, ma grande qui devait prendre son train s'est donc débrouillée toute seule dans la gare, le coeur bien serré de laisser Morgane entre les mains de ces "cow-boys" ironiques et moqueurs ... c'est vrai quoi ils n'avaient sans doute rien d'autre à faire que de faire ça à 3 jeunes de quinze ans ...

    ... sinon mon cousin est reparti après une semaine passée à la maison, au cours de la semaine on lui a signalé que la porte de sa maison avait été forcée, les gendarmes appelés n'ont pas daigné bouger le petit doigt, même pas une ronde, c'est sûr on ne peut pas être partout ... contrôle d'identité sur mineurs ou protection de biens civils faut choisir .... bilan sa maison a été squattée, pas de vol mais beaucoup de dégats matériels, toutes les armoires vidées, des mégots écrasés sur les meubles ... MAIS QUE FAIT LA POLICE ???

    C'est vrai quoi elle a l'air trop dangereuse ma fille ... !!!

    1503140530.jpg

  • Tag et tarte aux pommes

    Vacances obligent la vie a envahi la maison toute entière ! Le matin c'est Lola qui est la première sur le pont, levée, habillée, coiffée comme un jour d'école parce que le rythme vacances n'est pas encore là, ici on fait la semaine des 4 jours les petites ne sont donc en vacances que depuis mercredi soir. Puis c'est le doux clapoti des petits pieds nus d'Eva sur le carrelage qui annonce le réveil de la petite moitié de la tribu. Eva c'est plutôt je sors du lit les cheveux en bataille mi-épis de blé mi-anglaises qui lui donnent un air d'enfant sauvage qu'on aurait essayé de civiliser, sauf qu'elle a viré le pyjama et s'est enroulée la couette comme une toge alors elle baille et réclame pisderman ! Pas d'ennui possible avec une Eva à la maison !! Puis la belle Salomé arrive et le soleil se lève en même temps qu'elle. La grande arrivera quand nous aurons déjà quelques heures de boulot derrière nous ! Je me souviens de ces grasses matinées sans heures, la déléctation du lit chaud et moelleux du matin, les plis du drap incrustés sur la joue, un bon livre comme compagnon et le chat qui ronronne d'aise.

    La journée en va et vient de mes puces qui se baladent entre le parc du château, la ferme auberge, la boulangerie ... ça c'est ce qui est bon dans cette vie de village et je surveille tout ce petit monde d'un oeil amusé de les voir organiser leur journée : alors d'abord on va à la poste pour le courrier de maman (la pile hors département dans la poche droite, le reste dans la poche gauche, et la "sans timbre" c'est pour la mairie (et non je n'ai pas manqué l'inscription cantine du mois de mars ouf ... quoi déjà mars !!) ensuite on ira au parc et en redescendant on prendra le pain ...

    Et puis cet après-midi on fera de la tarte aux pommes ....

    bb3b2638933b2f2451bc2df6d4eee0ef.jpg

     

    Bon et ben Maxine m'avait taguée : je devais dire 7 manies, je crois que je vous ai dit quelques "trucs" que j'aime non pas faire mais voir :

    mes filles quand elles se lèvent

    le bruit des pieds nus de bébé sur le carrelage

    la tribu à la maison

    mes enfants qui grandissent

    le souvenir des grasses matinées de mon adolescence

    leur complicité de soeurs car je sais que c'est un cadeau de la vie

    et bien sûr .... la tarte aux pommes, surtout quand je ne fais que la manger !

     

    J'ai la flemme de vous taguer ... z'êtes grands, faites le vous-même !

     

  • Les murs

    J’ai longtemps cru que mes parents me laissaient faire tout ce que je voulais sans rien dire parce qu’ils se disaient qu’il valait mieux que je profite de la vie avant de ne plus pouvoir le faire. Jusqu’au jour où je me suis rendue compte qu’en fait ils ne savaient rien de mes escapades nocturnes et n’auraient en rien cautionné mes actes et qu’à l’avenir eux n’y pensaient pas, moi si. Ils ne se doutaient de rien et pour eux « je vais dormir chez Valérie » voulait dire « je vais dormir chez Valérie ». Et puis surtout ils avaient un sommeil de plomb !

    C’est ainsi qu’un samedi sur deux j’allais dormir chez Valérie et inversement et que nous rentrions vers six heures du mat, après avoir écumé les boîtes de nuits du coin, j’avais seize ans en paraissait facile trois de moins, pouvait danser pendant des heures alors que marcher était déjà difficile et prenait sans doute des risques incroyables vivant à Verdun  célèbre pour ses 5 casernes …

    Je me souviens d’une soirée en particulier pour un de mes anniversaires et surtout du retour à la maison bien tardif, ben oui sortie de boîte et là pneu crevé !! un peu comme nous ! Pas de souci les filles, nous les zôms on va changer cette vilaine roue en deux temps trois mouvements et vous serez rentrées avec « pas beaucoup de retard », c’était sans compter sur le « mais il est où le cric », les écrous récalcitrants et le « mais elle est où la roue de secours » et les « on est mort de rire » qui ont méchamment fait avancer les aiguilles de la pendule : juste histoire de bien se faire sonner les cloches !!

    Bon alors là il faut négocier le retour au bercail dans le plus grand silence, l’arrivée au point-mort, l’arrêt  au frein à main meuh nan arrêtez de pouffer comme ça, zêtes plus drôles là, j’vais me faire tuer ! Puis maîtriser la porte d’entrée, surtout on allume pas les lumières, le couloir à tâtons et hop ni vues ni choppées … et là bing, tombe sur la moquette la bouteille de parfum qu’on a juste jetée sur le lit dans la grande fête des préparatifs … toc ! Ouh là ça bouge à côté … forcément sur le matin le sommeil se fait plus léger …. Swiiift, habile plongée toutes habillées sous la couette, pas besoin de prendre un air faussement endormies : on a déjà le physique de l’emploi. –« Vous êtes là ? » « Ben oui m’man, quand même c’est le matin !! »

    Le repas du dimanche midi prenait des allures du bal des zombies agrémenté de quelques fous-rires inexpliqués qui nous attiraient des coups d’œil interrogatifs de mes parents .

    Ah quelle était bonne cette liberté !! Celle des instants volés, celle des secrets partagés entre copines, celle qu’on se raconte de temps en temps quand on se voit et qu’on retrouve nos fous-rires complices, « rrrrrrrrrooooooo et tu te souviens la fois des vacances en Espagne quand on était rentré à pied et qu’on ne trouvait plus le chemin, le lever de soleil sur la mer, trôp bô !! » ah ben oui sauf que cette fois là on s’était fait chopper et qu’on s’est retrouvées consignées pendant une semaine entière !! » bah c’était pas grave, il était pas haut le mur de la cour …

    La vie est un ensemble de murs dictés par l’indifférence, l’éducation, la société, le silence, le regard des autres et je crois que j’ai toujours en moi cette envie de les escalader. Question de caractère sans doute.

     

    Et vous si vous me racontiez une de vos belles escapades, après tout c’est bien la saison non, souvenirs de vacances ?

     

    5235e644641457ed602b28dfd32234b4.jpg