UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voiture

  • Minute, cocotte !

    j'ai récupéré ma voiture ! Me suis soulagée de quelques 800 euros ...

    2346eb05e81a9b05b503099f917ba57e.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Diagnostic ? La pression ma bonne dame, il est probable qu'un des capteurs de pression ait eu quelques défaillances, conséquence directe la pression est montée plus que de raison dans la boîte de vitesse. Exit le régime de croisière, trop de hautes pressions suivies de chutes brutales qui faisaient tourner la voiture au ralenti. Le cerveau de la boîte ne sachant plus quel régime adopter, le compresseur a laché à son tour !

     

    Bon alors avec le spécialiste on a décidé de changer de capteur et de redéfinir un mini et un maxi pour la pression, faudrait pas que ça recommence avec le nouveau compresseur hein ...

     

    Voilà la voiture roule à nouveau mais je me suis contentée de la ramener à la maison, tout doucement, attentive aux changements de vitesse et puis surtout j'avais une migraine terrible, la pression ma bonne dame ! Faut être patient, prendre le temps d'apprivoiser ces nouveaux règlages. ça ne se fera pas en 5 minutes cocotte :)

     

    free music

     

     

    En fait je regrette un peu de ne pas avoir pris le régulateur de vitesse, en plus ça m'aurait peut-être évité de perdre des points sur mon permis ... bon ok le spécaliste a dit que pour la pression ça n'avait rien à voir avec ma conduite. La pression peut-être mais les points sur le permis ... si !

     

    Et vous avec ce printemps qui tarde à nous apporter un peu de chaleur ça va la pression ?

  • Carouille, citrosse et autres véhicules

    free music


    21h40 Je vous laisse avec Katie le temps d'écrire cette note, qui à cette heure, n'est qu'un titre.

    23h30 Voilà la note peut-être inspirée par cette chanson, toutes ressemblances avec des évènements ou personnes seraient purement fortuites etc etc ...

    Au début c'est une p'tite voiture d'occasion, avec des autocollants pour NRJ, des voyants qui s'allument mais c'est pas grave, elle roule sa bosse de la fac aux petites heures du matin, à la boîte de nuit aux petites heures du matin aussi, elle se parfume au petit sapin vanille et à l'eau-jeune, sur la plage arrière un bandana, un sac de voyage en aller-retour entre appart et maison de papa, maman. La petite voiture elle est la copine de la bande, elle transporte les sérieux pour les cours, les fêtards pour les sorties, les chagrins d’amour des copines, les copains à leur rencards et à l’entraînement de rugby, elle roule plus loin qu’elle ne pensait jamais aller, sur des routes sans poteaux ni glissière de sécurité.

    Et puis un jour elle rencontre une jeune voiture à peine sortie de l’usine, ça sent l’inimitable odeur de la voiture neuve, la petite voiture d’occas reste un peu plus sur sa place de parking, un peu plus, un peu trop, elle finit par être donnée a quelqu’un qui en a besoin.

    La jeune voiture file bon train mais ne fait pas tout à fait assez de bruit, elle laisse sa place à une sportive qui fait vroum vroum au feu rouge et qui cale au vert !

    Et puis un jour c’est du solide, une vraie voiture neuve, solide, qui roule, bleu marine, avec les vignettes qui grimpent le long du pare-brise au fil des années de route sans embardée, à la place de l’autocollant pour NRJ il ya un triangle bébé à bord, sur la plage arrière un doudou de secours et dans la boîte à gant une bouteille d’eau et le livret d’entretien du véhicule et des couches au cas où et dans le coffre, mon dieu le coffre déborde…

    Alors c’est l’arrivée DU monospace, une bonne occas. On n’a plus le temps de coller des autocollants, déjà l’assurance à jour c’est bien, c’est une voiture pleine de rires d’enfants, de chansons d’Henri Dés, elle n’est jamais remplie, on peut toujours en mettre plus, aller plus loin, elle roule tranquille, c’est une maison montée sur roues, elle embarque qui veut, on y est bien.

    Et puis un jour c’est l’accident, oh pas grave, un choc qui aurait pu tout casser, à l’intérieur ça va mais la grande voiture perd un peu de son image de TRT : tout roule tranquille.

    Arrive trop vite et inattendue une voiture utile, un peu austère, on a oublié qu’un jour on collait des autocollants, dans le coffre il y a des sièges supplémentaires qu’on ne prend pas le temps de déplier et puis le week-end elle roule peu d’avoir trop roulé durant la semaine. D’ailleurs elle roule tellement que finalement elle sera remplacée par une « de fonction » grise, faut pas mettre les pieds sur les sièges alors coller un autocollant autant ne pas y penser !

    Elle change en fonction des fonctions, elle monte en grade, elle prend du galon et des chevaux, on s'y attache moins, elle roule, roule, roule mais son siège passager n’est guère usé.

    A la fin d'un hiver elle partage l’allée devant la maison, deux voitures. La nouvelle sent la vanille, elle arbore fièrement un autocollant bleu très distingué, sur la plage arrière un parapluie lapin, dans la boîte à gant des vieux CD achetés il y a si longtemps et un constat amiable, sur la radio Le mouv’ à la sortie du collège et des fois Nostalgie quand elle roule plus loin qu’elle ne pensait plus jamais aller, sur des routes sans barrières ni sens interdits.

    Parfois elles font des routes ensemble pour aller à la mer mais on n’écoute pas la même radio alors à l’arrivée on ne chante pas la même chanson, ça pourrait être enrichissant de chanter chacun son tour mais on a tous des trucs super importants à se dire alors personne n’écoute. Et ce qui devait arriver arrive, un jour elles ne sont plus sur la même route, oh elles retrouvent toujours le chemin de la maison et se garent côte à côte dans l’allée, se demandant laquelle des deux routes était la meilleure et pourquoi le GPS embarqué ne dit pas la même chose que Tom-Tom, si c’est la faute de mappy ou de via-michelin, de l’étoile polaire ou des péages toujours plus chers, du prix de l’essence ou du beurre, de la connexion satellitaire ou des droites parallèles qui se coupent à l’infini.


    Carrosse ou citrouille, sur les routes de nos vies qu’est-ce qui compte ? Faudrait demander à bison futé, quelqu’un sait où il habite ?