UA-66561467-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

zafon

  • Des livres Moi !

    Quelques livres de répit ont égayé mon été. Certains que je lis petit à petit pas, comme le pavé d'Irvin Yalom "Thérapie existentielle" qu'il est nécessaire de distiller tranquillement pour en tirer l'essence, cet autre que j'ai consommé "le jeu de l'ange" de Zafon qui m'a évadée à nouveau jusque dans la vieille Barcelone ensorcelante et puis, et puis le deuxième livre de Maxine. C'est fait, ma grande Fantastic à commis son deuxième livre "Osmose".

    Quel bonheur de trouver dans ses lignes l'écho de mes pensées, mais pas comme on recrache une leçon trop bien apprise,non, des pensées faites siennes, approfondies sous son regard lucide, observées avec son propre angle de vue et puis surtout, surtout, données avec ses mots, simples, doux, impitoyablement forts et percutants.Pas de sujet tabou, de l'abandon à la mort en traversant des vies d'amour, des vérités à facettes. Cette fois il faut que je cherche un éditeur, vraiment. Pour le premier mes deux tentativettes avaient échoué, là elle compte sur moi je dois y mettre toute ma volonté et c'est bien ce que je compte faire !

    Pour le moment je vais rejoindre la poésie de François Cheng dans "Le dit de Tian-Yi" ; ses poésies du "livre du vide médian" lues l'année dernière sont, depuis, toujours à portée de regard tout comme celles de l'Ode à un rossignol" de Keats.

    Depuis toujours lire m'évade et me transporte, lire délivre et vous ?

  • Monde e-mouvant

    Les jours se suivent et sont changeants. Drôle de période où tout est mouvant, belle occasion pour toucher du doigt l'illusion mensongère de la solidité qui est à la vérité ce que l'équilibre est à la stabilité.



    Ma grande Fantastic a écrit un livre.
    Un livre sur la quête d'identité des adolescents et plus encore, un livre qu'on croirait écrit par une personne qui aurait déjà vécu plusieurs vies. Evidence d'un nouveau regard sur elle. Son livre je suis entrée dedans comme on fait un voyage, un voyage dans sa tête, son coeur, son esprit et peut-être même son âme. J'en suis ressortie étonnée, émerveillée, effrayée et surtout très heureuse pour elle, de ce beau parcours qui est déjà le sien même si sa lucidité peut paraître violente. Voilà une jeune fille bien réveillée, les yeux grands ouverts, les pensées et la parole posées.

     



    J'ai commencé à lire "L'ombre du vent" de Zafon, le titre m'avait aimantée, les premières pages émue aux larmes, le premier chapitre régalée. J'ai l'intime conviction que je ne sortirai pas identique à moi-même de ce livre, je plonge, m'immerge dans son flux sans gilet de sauvetage, qui lira, vivra.



    NDR : et bien j'ai commencé ce livre en même temps que cette note et je l'ai fini avant, je n'ai pas trop le coeur à l'écriture en ce moment. C'est un très bon roman, j'ai plongé et je crois que je ne suis pas encore tout a fait revenue des brumes grises de Barcelone, de l'histoire de Daniel, Pénélope, Béa, Fermin, l'abominable Fumero, Lain Coubert, Julian et de l'ombre du vent. Âmes sensibles s'abstenir, ce roman est sauvage et poètiquement envoûtant, en fait ce n'est pas vous qui entrez dans le livre, c'est lui qui entre en vous ...dès les premières lignes et peut-être dès le titre. A lire résolument !

     



    Je sais que je suis à fleur de coeur en ce moment, la sensibilité comme manteau, l'ouverture comme drapeau. Le visage nu. Sans peur. Le sac plein de questions auxquelles seul le temps va répondre. Je reste attentive, me protège sans doute trop peu, la rivière contourne les rochers, moi aussi et à la fin les rochers sont usés, pas l'eau.

     



    free music